Saumure sur route

Les automobilistes du Nouveau-Brunswick assistent depuis cet hiver à une drôle de scène : des camions-citernes vaporisent une solution semblable à de l’eau sur des tronçons de route et sur le tablier d’un pont de la province !Le ministère des Transports du Nouveau-Brunswick teste un nouveau produit de déglaçage : la saumure.

Saumure sur route
photo : Istock

Composée d’eau et de sel, la saumure aide à prévenir la formation de glace. « La saumure permet aussi au sable et au sel que l’on épand de mieux adhérer à la surface et de ne pas s’envoler en raison du vent et de la circulation », dit Dave Macfarlane, conseiller technique principal au ministère des Transports du Nouveau-Brunswick. Mais pour qu’elle soit pleinement efficace, il vaut mieux l’épandre avant même les chutes de neige, et lorsque la température est au-dessus de – 7 ˚C.

Depuis trois ans, le ministère des Transports du Québec (MTQ) fait aussi, à plus petite échelle, des essais de saumure sur certains chemins secondaires et autoroutes de la province, dont l’autoroute 10, qui relie Montréal à Sherbrooke. En plus d’améliorer la sécurité routière, la saumure pourrait réduire l’utilisation des sels de voirie (plus concentrés en sodium), qui nuisent à la faune et à la flore. Elle générerait ainsi des économies.

 

 

Laisser un commentaire