Science-friction: à Noël, testez PISA!

Le fameux test PISA, qui mesure «ce qu’il importe de savoir et de savoir faire en tant que citoyen», fait encore jaser cette année. Pour vous amuser pendant les Fêtes, voici trois petites questions… 

iStockphoto
iStockphoto

Les jeunes Québécois ont obtenu d’excellentes notes en sciences et en mathématiques à la dernière édition du test PISA, le Programme international pour le suivi des acquis des élèves de l’OCDE. Seul hic: près de la moitié des jeunes de la province n’ont pas été évalués, et la surreprésentation des écoles privées parmi les établissements qui ont accepté que leurs élèves participent à cet examen fausse le résultat.

Le ministère de l’Éducation du Québec semble incapable de faire en sorte que l’on puisse vraiment savoir comment se comparent les jeunes d’ici.

«Qu’importe-t-il de savoir et de savoir faire en tant que citoyen?» C’est la question que pose l’OCDE avec ce test, rappelant que les acquis de l’école doivent servir à nous préparer à agir en citoyens éclairés. Alors, êtes-vous équipé pour ne pas vous faire avoir par tous ceux qui profitent de l’ignorance? Voici un petit test — trois questions liées à un des thèmes du PISA en sciences — à réaliser en famille pendant le temps des Fêtes. Si vous avez 15 ans ou plus, vous devriez savoir répondre…

La migration des oiseaux

Énoncé 1

La migration des oiseaux est un mouvement saisonnier de grande ampleur, pendant lequel les oiseaux se déplacent vers leurs sites de reproduction ou en reviennent. Chaque année, des bénévoles comptent les oiseaux migrateurs à des endroits précis. Des scientifiques capturent certains oiseaux et les marquent en attachant à leurs pattes une bague et une étiquette colorées. Les scientifiques se servent des observations des oiseaux marqués et du comptage des bénévoles pour déterminer les routes migratoires des oiseaux.

Question 1

La plupart des oiseaux migrateurs se rassemblent à un certain endroit, puis migrent en grands groupes plutôt que seuls. Ce comportement est dû à l’évolution. Parmi les explications suivantes, laquelle est la meilleure explication scientifique de l’évolution du comportement de la plupart des oiseaux migrateurs?

1. Les oiseaux qui migraient seuls ou en petits groupes avaient moins de chances de survivre et de se reproduire.

2. Les oiseaux qui migraient seuls ou en petits groupes avaient plus de chances de trouver la nourriture dont ils avaient besoin.

3. Voler en grands groupes permettait à d’autres espèces d’oiseaux de se joindre à la migration.

4. Voler en grands groupes donnait à chaque oiseau de meilleures chances de trouver un site de nidification.

Énoncé 2

La migration des oiseaux est un mouvement saisonnier de grande ampleur, pendant lequel les oiseaux se déplacent vers leurs sites de reproduction ou en reviennent. Chaque année, des bénévoles comptent les oiseaux migrateurs à des endroits précis. Des scientifiques capturent certains oiseaux et les marquent en attachant à leurs pattes une bague et une étiquette colorées. Les scientifiques se servent des observations des oiseaux marqués et du comptage des bénévoles pour déterminer les routes migratoires des oiseaux. Les cartes montrent une diminution du nombre de pluviers dorés migrant vers le sud au cours des 10 dernières années.

Question 2

Nommez un facteur qui pourrait rendre imprécis le comptage des oiseaux migrateurs par les bénévoles, et expliquez en quoi ce facteur fausse le comptage. (Lecteurs de L’actualité: vous pouvez vous forcer un peu et trouver au moins cinq sources d’erreur…)

Énoncé 3

Le pluvier doré est un oiseau migrateur qui se reproduit dans le nord de l’Europe. En automne, cet oiseau se rend dans des régions plus chaudes, où la nourriture est plus abondante. Au printemps, il retourne vers son site de reproduction.

Les cartes ci-dessous sont basées sur plus de 10 ans de recherche sur la migration du pluvier doré. La carte 1 montre les routes migratoires du pluvier doré vers le sud en automne, et la carte 2 montre les routes migratoires vers le nord au printemps. Les zones terrestres apparaissent en gris et les zones aquatiques en blanc. L’épaisseur des flèches indique la taille des groupes d’oiseaux migrateurs.

Routes migratoires du pluvier doré

 pluvier

Question 3

Quelles affirmations sur la migration du pluvier doré sont soutenues par les cartes? (Plusieurs réponses sont possibles.)

1. Les cartes montrent que les routes migratoires vers le nord de certains pluviers dorés sont différentes des routes migratoires vers le sud.

2. Les cartes montrent que les pluviers dorés migrateurs passent l’hiver dans des régions situées au sud et au sud-ouest de leurs sites de reproduction et de nidification.

3. Les cartes montrent que les routes migratoires du pluvier doré se sont éloignées des régions côtières au cours des 10 dernières années.


Et maintenant, les solutions!

Question 1

Réponse 1. C’est la seule explication qui procure un avantage évolutif.

Question 2

– Les observateurs peuvent rater certains oiseaux parce qu’ils volent trop haut.

– Si les mêmes oiseaux sont comptés plusieurs fois, cela peut rendre leur nombre trop grand.

– Pour les oiseaux qui font partie d’un grand groupe, les bénévoles ne peuvent qu’en estimer le nombre.

– Les observateurs peuvent se tromper sur la sorte d’oiseaux dont il s’agit, donc le nombre pour cette sorte d’oiseaux sera faux.

– Les oiseaux migrent la nuit.

– Les bénévoles ne seront pas à tous les endroits où les oiseaux migrent.

– Les observateurs peuvent faire une erreur en comptant.

– Certains oiseaux ne sont pas visibles à cause des nuages ou de la pluie.

Commentaire des concepteurs du test: «La capacité de trouver et d’expliquer les éventuelles limites dans des ensembles de données est un aspect important de la culture scientifique.» Le même raisonnement vaut pour l’analyse des sondages d’opinion, par exemple…

Question 3

Il fallait sélectionner 1 et 2. Savoir lire une carte fait partie des compétences de base si on veut analyser les conflits ou les changements climatiques…


À lire aussi:

Science-friction: oui à la fracturation hydraulique?


Les commentaires sont fermés.

Je crois que notre Ministère de l’Éducation PUBLIQUE fait tout en son pouvoir pour saboter les résultats de ce test car il est loin d’être certain que les élèves Québécois du public en sortiraient grandis s’ils y participaient de façon normale et honnête.

Ça minerait dangereusement leur amour-propre et ce serait un dur coup pour leurs « compétences transversales » tout en mettant à jour l’incompétence des décideurs déconnectés de ce ministère.

Ils ont besoin du privé pour hausser leurs résultats.

Les plus populaires