Sommeil en moins, kilos en trop

Les enfants qui dorment moins d’heures que le nombre recommandé sont plus susceptibles de souffrir d’embonpoint ou d’obésité, et ce, dès l’âge de sept ans.

poids-balance

Photo : iStockphoto

Les enfants qui dorment moins d’heures que le nombre recommandé sont plus susceptibles de souffrir d’embonpoint ou d’obésité, et ce, dès l’âge de sept ans.

Des chercheurs de l’Hôpital général du Massachusetts ont tiré cette conclusion après avoir interrogé 1 006 mères au sujet des heures de sommeil de leurs petits, aux âges de un, deux, quatre, cinq et six ans. Les enfants ont été pesés et mesurés à l’âge de sept ans.

Ceux qui dormaient le moins étaient plus souvent en surpoids. Un enfant, estiment les chercheurs, devrait dormir au moins 12 heures par jour de six mois à deux ans ; au moins 10 heures par jour de trois à quatre ans ; et au moins neuf heures par jour de cinq à sept ans.

Parmi les enfants recensés, un sur trois ne dormait pas suffisamment.

Laisser un commentaire

En lisant l’article de Dominique Forget («Sommeil en moins, kilos en trop», 25 juillet 2014), je me suis rendue compte que le sommeil pour un enfant est la clé de leur santé future. À chaque âge, il faut qu’ils se reposent suffisamment pour que leur corps puisse grandir avec toute l’énergie qu’ils ont besoin. Comme par exemple, un enfant de six mois à 2 ans doit dormir 12 heures par jour. Même si cette recherche a été effectue aux États-Unis, ce genre de situation peut arriver partout dans le monde, tous les enfants ont les mêmes besoins lorsqu’ils grandissent. Si ces heures de sommeil si précieuses ne sont pas respectées, cela peut avoir un lien direct avec l’obésité de l’enfant. La conclusion tirée par les chercheurs de l’Hôpital général du Massachusetts est claire : Les enfants qui dorment moins sont ceux qui éprouvent un surpoids. Il faut prendre soin de la santé de nos enfants puisque dès qu’ils sont dans le ventre de leur mère. Nous voulons des enfants resplendissants de santé!

Catherine Legault, Gatineau