Supplément alimentaire : «Les gens jettent leur argent par les fenêtres»

Voilà l’opinion de Siegfried Hekimi, du Département de biologie de l’Université McGill, au sujet de l’ubiquinone, un supplément alimentaire en vente libre.

pilules
Photo : 123RF

Siegfried Hekimi, du Département de biologie de l’Université McGill, qui a démontré que l’ubiquinone, supplément alimentaire en vente libre mieux connu sous le nom de coenzyme Q10, ne procure aucun des bienfaits promis par les publicitaires.

Selon une croyance populaire, l’ubiquinone agirait comme antioxydant et protégerait les cellules contre les effets du vieillissement.

L’équipe de l’Université McGill a déboulonné ce mythe en supprimant l’ubiquinone chez des souris grâce à des manipulations génétiques. Cette molécule, ont-ils découvert, n’est pas un antioxydant essentiel.

« Mais les médecins la recommandent, déplore Siegfried Hekimi. Les gens feraient mieux d’utiliser leur argent pour se procurer des aliments sains. »

Les commentaires sont fermés.

ben c’est peut être vrai mais ce ne sont pas des souris qui le démontreront (elles ont un métabolisme bien plus rapide que nous) ; qui plus est, les modèles d’invalidation génique sont à prendre avec un grain de sel car il peut y avoir des compensations. Le mieux, c’est de faire une bonne vieille étude interventionnelle chez l’humain mais c’est moins sexy et plus cher …