Sur la Toile

Les scientifiques qui pilotent des études cliniques se tournent vers les réseaux sociaux dans Internet pour trouver des « cobayes ».

Le site patientslikeme.com, par exemple, réunit 11 000 internautes atteints de sclérose en plaques, 8 000 qui souffrent de troubles de l’humeur, 3 500 atteints de la sclérose latérale amyotrophique, 3 000 parkinsoniens… Les membres échangent en ligne des conseils.

Certains chercheurs ont sauté sur l’occasion pour distribuer des questionnaires aux internautes, histoire de mieux connaître les traitements, les effets secondaires et l’évolution des symptômes. Ils espèrent extraire des données précieuses sur l’efficacité de médicaments tout en contournant les délais généralement associés au recrutement de volontaires.