Surveiller son cholestérol… dès trois ans ?

D’après une étude réalisée à Toronto, les habitudes alimentaires des enfants d’âge préscolaire peuvent avoir une influence sur leur risque de contracter des maladies cardiovasculaires quand ils arriveront à l’âge adulte.

D’après une étude réalisée à Toronto, les habitudes alimentaires des enfants d’âge préscolaire peuvent avoir une influence sur leur risque de contracter des maladies cardiovasculaires quand ils arriveront à l’âge adulte.

La cohorte comprenait 1 076 petits âgés de trois à cinq ans, dont les parents ont répondu à des questionnaires sur l’alimentation.

«Les enfants qui mangent devant la télé semblent plus à risque, a constaté le Dr Navindra Persaud, de l’hôpital St. Michael’s, à Toronto. Ils sont peut-être moins attentifs aux signaux de satiété.»

Laisser un commentaire

Les commentaires sont modérés par l’équipe de L’actualité et approuvés seulement s’ils respectent les règles de la nétiquette en vigueur. Veuillez nous allouer du temps pour vérifier la validité de votre commentaire.