Tabac et films québécois : mauvais exemple

Les films québécois mettent plus souvent la cigarette en vedette que la moyenne des films étrangers, révèle une étude menée à l’École des sciences de la gestion de l’UQAM.

Tabac et films québécois : mauvais exemple
Photo : iStock

Parmi les 15 films québécois les plus populaires en 2010, 75 % présentaient des scènes où l’on voyait des gens fumer.

La palme d’or revient au long métrage Les amours imaginaires, où la cigarette apparaît à l’écran toutes les 59 secondes en moyenne.

À titre comparatif, seulement 27 % des 15 films étrangers ayant connu le plus de succès au Québec en 2010 mettent en scène des fumeurs.

Laisser un commentaire