Tatouage pour diabétiques

Des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) ont imaginé un glucomètre d’un nouveau genre, qui n’obligerait pas les diabétiques à se piquer le bout du doigt.

Tatouage pour diabétiques
Photo : iStockphoto

Il s’agit d’un « tatouage » composé de nanoparticules qui, injectées sous la surface de la peau du patient, émettent des rayons fluorescents lorsqu’elles entrent en contact avec le glucose.

Placé sur le tatouage, un capteur muni d’un bracelet, comme une montre, détectera la fluorescence et évaluera le taux de glucose dans le sang.

« Cet instrument permettrait d’obtenir une lecture en continu, ce qui est impossible avec les glucomètres actuels », explique Michael Strano, professeur au Département de génie chimique et responsable du groupe de recherche.

L’équipe espère amorcer prochainement les essais sur des animaux.