Thé fortifiant

Levente Diosady, professeur à l’Université de Toronto, a reçu il y a quelques mois une bourse de 250 000 dollars afin de mettre au point des feuilles de thé enrichies de fer, pour combattre l’anémie dans les pays en développement.

Levente Diosady, professeur à l’Université de Toronto, a reçu il y a quelques mois une bourse de 250 000 dollars afin de mettre au point des feuilles de thé enrichies de fer, pour combattre l’anémie dans les pays en développement.

«C’est plus difficile qu’il n’y paraît, prévient l’ingénieur. Les feuilles de thé contiennent des tanins qui réagissent avec le fer pour former une molécule que notre corps n’arrive pas à assimiler. Mon idée est d’encapsuler le fer.»

Le professeur Diosady est le seul Canadien parmi 22 innovateurs à avoir obtenu en 2013 une bourse du programme Sauver des vies à la naissance, financé notamment par Grands Défis Canada (organisme subventionné par le fédéral et qui soutient l’innovation) ainsi que par la Fondation Bill & Melinda Gates.