Transformer les déchets en or noir

La petite entreprise sherbrookoise Enerkem propose d’installer des raffineries dans des dépotoirs et de convertir les ordures en éthanol  !

Transformer les déchets en or noir
Photo : Enerkem

Des gisements de pétrole ! C’est ce que représentent les dépotoirs pour Enerkem. Cette jeune société sherbrookoise convertit des restes de table et des résidus de bois ou de plastique en éthanol, combustible qui peut remplacer l’essence. Elle propose d’installer dans des lieux d’enfouissement des raffineries de déchets capables de produire assez d’éthanol pour faire rouler 400 000 voitures par année avec un mélange composé de 95 % d’essence et de 5 % d’éthanol.

Ses premières raffineries commerciales sont en construction à Edmonton, en Alberta, et à Pontotoc, au Mississippi. Et des investisseurs de partout dans le monde viennent à Westbury, village des Cantons-de-l’Est, pour y observer, intrigués, le système complexe de citernes et de tuyaux qui occupe l’intérieur de la petite usine de démonstration. Celle-ci transforme des copeaux de bois provenant de vieux poteaux d’Hydro-Québec en un gaz de synthèse pouvant donner de l’éthanol, mais aussi du méthanol, produit chimique utilisé dans la fabrication de la peinture, du plastique, du contreplaqué et de certains textiles.

L’inventeur de cette technologie, Esteban Chornet, professeur de génie chimique à l’Université de Sherbrooke, et son fils de 37 ans, Vincent, qui dirige Enerkem, ont l’ambition de créer un véritable Ultramar du biocarburant. Ils visent, d’ici quelques années, une production d’un milliard de litres, ce qui nécessiterait au moins 25 raffineries et fournirait de l’éthanol à quelque 10 millions de voitures, soit près de la moitié des véhicules qui roulent au Canada. Du même coup, leur technologie permettrait d’éliminer plus de deux millions de tonnes de déchets. Un projet salué par le magazine américain Fast Company, qui a récemment inclus Enerkem dans sa liste des 50 sociétés les plus innovatrices au monde, aux côtés d’Apple, de Twitter et de Google !

 

Lire le dossier «Vivre sans pétrole» >>

Et aussi : «Les champions québécois des nouvelles énergies» >>

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie