Transport ferroviaire : des bolides entrent en gare

Malgré les accidents tragiques survenus cet été au Québec, en France et en Espagne, des ingénieurs du monde entier planchent sur des trains de plus en plus rapides. Prochaine limite à franchir ? Le mur du son !

Photo : The Asahi Shimbun via Getty Images
Photo : The Asahi Shimbun via Getty Images

FLOTTER AU-DESSUS DES RAILS

Les essais de la plus récente version du Maglev (pour lévitation magnétique) débutent ce mois-ci, au Japon. Ce train rapide, qui « flotte » au-dessus des rails grâce à des électroaimants, permettra de franchir la distance entre Tokyo et Nagoya (322 km) en 40 minutes. Une version précédente – et expérimentale – de ce train rapide détient le record mondial de vitesse sur rail : 581 km/h. La nouvelle version pourra accueillir 1 000 passagers. Elle « roulera » un peu moins vite…

Vitesse : 480 km/h
Année de mise en service : 2027

Photo : Hyperloop / D.R.
Photo : Hyperloop / D.R.

VOYAGER SOUS VIDE

Les premières ébauches de l’Hyperloop, qui pourrait relier Los Angeles et San Francisco (563 km) en 35 minutes, ont été dévoilées à la mi-août. Toutes les deux minutes, une capsule transportant 28 passagers ou trois voitures serait propulsée par des électroaimants à l’intérieur d’un tube fixé à des pylônes. On y maintiendrait l’atmosphère à très basse pression pour reproduire les conditions régnant dans l’espace, où le vide permet des vitesses très élevées.

Vitesse potentielle : 1 100 km/h
Année de mise en service : inconnue