Trop d’info, c’est trop pour le cerveau

Tout en lisant ces mots, vous répondez au téléphone, écoutez de la musique et «microblogguez» sur Twitter? Selon des chercheurs de l’Université de Stanford, cela pourrait vous rendre paradoxalement moins habile à passer d’une tâche à une autre ou à ignorer les distractions. À moins que ce ne soit justement ces dispositions d’esprit qui vous rendent plus portés à utiliser en même temps plusieurs médias.

Clifford Nass et ses collègues expliquent leur expérience dans un article publié récemment dans les Proceedings of the National Academy of Sciences.

Les chercheurs ont d’abord conçu un indice qui mesure l’intensité avec laquelle une personne est habituée à jongler avec plusieurs supports d’information (téléphone,  courriel, musique, vidéo…). Puis ils ont fait passer les mêmes tests cognitifs à 262 étudiants de niveau collégial et comparé les résultats obtenus par ceux ayant un «indice de multitâches» plus élevé que la moyenne à ceux ayant un indice plus bas que cette moyenne.

Résultat: les jeunes qui avaient plus l’habitude de s’exposer simultanément à plusieurs sources d’information ont montré plus de difficultés à passer d’une tâche à l’autre et à résister à la distraction que les autres. Les capacités de mémorisation, en revanche, étaient similaires dans les deux groupes.

Selon les chercheurs, on connait encore très mal l’impact de l’utilisation simultanée de toutes ces nouvelles technologies sur les fonctions cognitives. Le cerveau étant très plastique même à l’âge adulte, il serait temps de s’en préoccuper, affirment-ils.

Avant qu’on ne soit tous devenus tellement distraits qu’on oublie de le faire?

Laisser un commentaire
Les plus populaires