Trop froid pour elles

Pas simple d’exploiter l’énorme potentiel éolien du Nord québécois, où la température descend jusqu’à 50° au-dessous de zéro.

Trop froid pour elles
Photo : iStock

Les éoliennes sont conçues pour fonctionner jusqu’à – 30 °C. « En plus des grands froids, ce qui fait mal, c’est la glace et le givre sur les pales ainsi que sur les instruments de mesure du vent », explique Frédéric Côté, directeur général du Techno­Centre éolien, à Gaspé, où se poursuit la recherche pour permettre aux éoliennes de braver le froid.

Des matériaux plus résistants (acier, composites) et des systèmes de chauffage intelligents sont à l’étude. Un anémomètre – instrument qui mesure la vitesse du vent – chauffant conçu par André Bégin-Drolet, doctorant en génie mécanique à l’Université Laval, pourrait notamment faciliter l’exploitation de ce territoire.

L’énergie éolienne constituerait une solution de rechange aux génératrices au diésel utilisées par les collectivités isolées et les compagnies minières.

 

Laisser un commentaire