Un câlin vaut mieux qu’une prière

Pour combattre les coups de blues, rien ne vaut les câlins.

Un câlin vaut mieux qu’une prière
Photo : iStockphoto

L’Association d’études canadiennes, dont le siège se trouve à Montréal, a tiré cette conclusion après avoir analysé les données de l’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2007. Les Canadiens qui ont dit recevoir souvent des étreintes étaient deux fois plus susceptibles de déclarer que leur santé mentale était « excellente ».

En contrepartie, les répondants qui ont affirmé aller régulièrement à la messe n’étaient pas en meilleure santé mentale que ceux qui ne mettaient jamais les pieds à l’église. Ce qui ne veut pas dire que la spiritualité n’a aucune incidence sur le moral. Les gens ont naturellement tendance à se tourner vers la religion lorsqu’ils traversent des moments difficiles, ce qui pourrait fausser les données.