Un camp pour préparer la relève chez Google

Quelque 200 jeunes de milieux défavorisés de Montréal débarqueront à Polytechnique Montréal dans quelques jours pour se familiariser avec les langages informatiques aux côtés de programmeurs professionnels de chez Google. 

Google Engineer Hannah Johnston volunteering at Codemaker workshop
Photo : Google

Le 13 juin, 200 jeunes de milieux défavorisés de Montréal débarqueront à Polytechnique Montréal pour se familiariser avec les langages informatiques aux côtés de programmeurs professionnels de chez Google. Gratuitement.

Les bons programmeurs sont en demande sur le marché du travail, mais les écoles primaires et secondaires de la province n’initient pas les jeunes au code informatique. Google a décidé de s’en mêler en soutenant des organisations déjà existantes.

Pour la première fois cet été, des camps scientifiques spécialisés en programmation — subventionnés par Google à hauteur de 1,5 million de dollars — seront offerts gratuitement à 100 000 jeunes, dont à Montréal, en régions du Québec et dans le Grand Nord canadien.

La multinationale multimilliardaire cherche les prochains génies chez les jeunes les moins enclins à s’intéresser aux langages du code : filles, autochtones, néo-Canadiens et les plus démunis… « Nous sommes bien conscients de l’importance d’être exposé jeune aux sciences informatiques, dit Aaron Brindle, membre de l’équipe des affaires publiques chez Google Canada. À titre d’exemple, 98 % des ingénieurs de Google ont été exposés aux sciences informatiques avant le collège ou l’université. » Malheureusement, les jeunes qui désirent en apprendre plus sur la programmation informatique n’ont pas toujours les moyens de le faire, ajoute-t-il.

C’est Actua, un organisme de charité spécialisé en vulgarisation scientifique pour les six à 16 ans, qui redistribue l’argent de Google à différentes organisations dont la mission première est de rendre la science accessible à tous. Folie Technique, une organisation d’animation scientifique lancée par Polytechnique Montréal en 1991, fait partie du lot. C’est d’ailleurs Folie Technique qui coordonnera l’activité de programmation du 13 juin. De plus, grâce au support financier de Google, Folie Technique prévoit une semaine de programmation dans une communauté autochtone en août.

Laisser un commentaire
Les plus populaires