Un défilé de robots : Da Vinci assistant chirurgien

Le robot Da Vinci de la compagnie Intuitive Surgical n’opère pas seul. Il est commandé par un véritable chirurgien qui réalise l’opération sur écran, grâce à un système de vision 3D, alors que les quatre bras robotisés reproduisent ses gestes sur le patient.

Les mouvements du robot, parce qu’ils sont plus précis, permettraient de diminuer la taille des incisions et le temps de rétablissement, selon la compagnie californienne, leader mondial de la chirurgie robotique.

Voyez la vidéo publicitaire de la dernière version de ce robot :

 

 

Sur cette page du Mount Sinai Hospital, à New York, un chirurgien explique (en français) les avantages du robot pour l’ablation de la prostate.

Voyez ci-dessous une démonstration du robot utilisé pour fabriquer un origami lors d’un cours de chirurgie robotique à Nancy.


 

Selon le New York Times, la robotique séduit de plus en plus les chirurgiens et les malades, même si le coût de la technologie reste important et les gains incertains. Un seul robot coûte plus d’un million de dollars à l’achat et 140 000 dollars pour l’entretien annuel, ce qui ajoute 1500 à 2000 dollars au coût habituel de chaque chirurgie!

Au Québec, l’Hôpital du Sacré-Coeur de Montréal a été le premier à s’équiper de cette technologie.

Selon Intuitive Surgical, 1 400 robots Da Vinci ont été vendus depuis la première version commercialisée en 1999, dont environ 1000 aux États-Unis.

Laisser un commentaire

Paris, ils disent que c’est le mois d’aout.

Au début je voyais les extrémités du robot comme une extension de la main du chirurgien, jusqu’à ce que je lise le commentaire que j’aurais dû deviner « que le robot fait des mouvements que la main du chirurgien ne peut anatomiquement pas faire »

Peut-être avons nous perdu beaucoup de temps, comment les interventions auraient-elles été faites si elles été pensées par une araignée?

On peut même aller plus loin. Ne trouvez-vous pas étrange que si nous plongeons la main dans un seau d’eau, nous trouvons normal que l’eau s’ouvre devant notre main et se referme derrière, alors, à quant le jour où le bistouri ne sera plus « tranchant »?

Si nous étions vraiment inventifs, on pourrait concevoir des interventions sans aucun objet pénétrant dans le corps?

Nous entrons dans une nouvelle époque ou nous devons cesser de penser en se référant à ce que « l’homme » fait, à son échelle, avec ses contraintes anatomiques.

En fait si nous étions inventifs, et nous les sommes, pourquoi un chirurgien?

Ambabelle, http://mpr.jag-mins.com

Les plus populaires