Un géant menacé par une tique

Les orignaux sont eux aussi touchés par les changements climatiques.

Pendant l'hiver, les tiques sucent le sang des orignaux. (Photo: iStockphoto)
Pendant l’hiver, les tiques sucent le sang des orignaux. (Photo: iStockphoto)

Avril est devenu le mois des morts chez les orignaux. En cause: la tique d’hiver, dont les ravages dans le Maine et le New Hampshire inquiètent le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec. Ce petit acarien serait à l’origine d’une hausse fulgurante du taux de mortalité des orignaux dans les États de la Nouvelle-Angleterre, aux portes du Québec. Par exemple, au New Hampshire, le cheptel d’orignaux est passé de 7 500 bêtes dans les années 1990 à 4 500 en 2013.

Pendant la saison froide, les tiques d’hiver se cachent par milliers dans le pelage de l’orignal et se nourrissent de son sang. L’animal s’épuise et finit par mourir. Deux facteurs entraînent la prolifération de ce parasite inoffensif pour les humains. D’abord, le réchauffement climatique, qui favorise la survie des femelles pondeuses et leur migration vers le nord, puis l’augmentation de la densité des populations d’orignaux, ce qui facilite sa propagation.

Même si le nombre d’infestations est stable depuis 2012 au Québec, selon le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, la situation demeure préoccupante, surtout en raison de la hausse des températures. «Les orignaux supportent mal la chaleur et sont moins équipés pour combattre les parasites venus du sud», dit la biologiste Isabelle Laurion.

Les commentaires sont fermés.

tu dis que la parasite est inoffensif pour l`humain ??? j`ai attendu très souvent le contraire et j`ai déjà été traiter pour une piqûre de tique !!

Il existe plus de 40 espèces de tiques au pays. Pour la maladie de Lyme, la tique responsable de la transmission chez l’homme est Ixodes scapularis, alors que celle dont il est question dans cet article et qui attaque l’orignal est Dermacentor albipictus.