Un grand pas pour l’auto électrique de Better Place

350 millions de dollars : c’est ce que vient de recevoir la compagnie californienne Better Place (site en français) d’un groupe d’investisseurs dirigé par le groupe HSBC pour poursuivre le déploiement à grande échelle de ses réseaux de bornes d’échange et de recharge de batteries pour voitures électriques.

Better Place est certainement le projet le plus intéressant à suivre en ce moment pour l’avenir de la voiture électrique. À sa tête : Shai Agassi, un génial entrepreneur israélien de 41 ans qui figure au Top 100 des personnalités du magazine Times en 2009 (le Steve Jobs des clean tech, annonce le magazine…)

Better Place fait appel à des véhicules électriques dont la batterie peut être rechargée à des bornes en quelques heures, ou échangée en trois minutes par une batterie déjà remplie à pleine capacité. La vidéo ci-dessus donne une idée, selon la compagnie, d’une journée typique d’un conducteur de Better Place.

Better Place a déjà plusieurs projets en cours au Danemark et au Japon, notamment, et même en Ontario. Elle peut compter sur 1,25 milliard de dollars de financement.

Mais son plus gros projet est en Israël, où la compagnie veut installer 150 0000 bornes d’échange et de recharge de batteries. Better Place a commandé au constructeur automobile français Renault la bagatelle de 100 000 voitures électriques qui pourront utiliser le réseau israélien.

La Renault Fluence Z.E aura une vitesse maximale de 140 km/h, 160 km d’autonomie et zéro émission. Voyez un essai routier sur le site du magazine Automoto.

Je verrais bien les bornes de Better Place sur long de la 20, à Montréal et ailleurs au Québec. Mais il faudrait pour cela que le gouvernement Québec recharge ses propres batteries avec ses projets pilotes d’auto électrique

Laisser un commentaire

Voilà un projet qui aiderait grandement au développement des voitures électriques au Québec et au développement d’une compagnie comme Véhicule Électrique du Québec (VEQ) qui propose déjà une voiture entièrement électrique (http://eco-energie-montreal.com/index.php?post/VEQ-passe-aux-batteries-Lithium-Fer/Phosphate).

Mais d’ici là je crois que les hybrides rechargeables seront la solution: http://eco-energie-montreal.com/index.php?post/reportage-radio-canada-hybrides-plugin-rechargeables

Les nouvelles batteries ont une faible auto décharge.

Mais c’est quand même encore un trou dans la « tank à gaz.

.

ne serait-il pas possible de créer un kit qui pourrait être utilisé par les véhicules standard?

cybermichel

Ce projet a peut-être un avenir en Israel où aller à Eilat (extrème sud) ne prend que quelques heures, mais pourquoi ne pas attendre le projet de GM qui fait fi des recharges forcées.Si tu veux rouler pendant 12 heures d’affilée (rare pour la majorité),une génératrice à bord s’en occupe. Mais règle générale,une recharge de nuit suffit pour 90% des besoins des déplacements journaliers sur route.

Une bombe pour l’industrie des véhicules électriques. Quelle compagnie va être la première à la faire exploser? Je possède un chargeur qui permet de rouler 1000 km avec ton auto électrique. Tu te stationnes, le lendemain tu repars sans l’avoir branché et ça marche. Le chargeur charge tant qu’il est ouvert.

ILLUSION et MYSTIFICATION
Au Québec à l’IREQ, le Dr Pierre Couture et son équipe ont mis au point une voiture hybride branchable en 1994. Ce concept est maintenant COPIÉ par une dizaine de manufacturiers de véhicules…qui ne paient même pas de royauté à H-Q.
Au Québec une équipe d’électrochimistes de l’IREQ ont mis au point une batterie de puissance Lithium Fer Phosphate (LiFePo4) du Dr Karim Zaghib qui se recharge en quelques minutes si vous avez une source CC contrôlée de 50 Kw et que vous utilisez un véhicule 100 % électrique pour 200 km entre les recharges. Ce type de batterie peut durer plus de 15 ans comme la propulsion hybride pourra durer au delà de 1 million de Km alors si la carrosserie peut résister 15 ans à la rouille et au climat, ce sera l’enfer pour les manufacturiers automobiles…
Mais ici, dans la vraie vie, c,est le PHEV , véhicule hybride branchable qui est LA solution. Quand, vous devez stationner à 150 m de votre résidence ou de votre travail, quand il n’y a pas de branchement à proximité le PHEV fait ce qu’il faut. Vous pouvez alors faire 1000 Km avant d’avoir à faire le plein.
Le concept « better place » n’est pas pertinent au Québec ni même au Canada ; c’est inutilement coûteux, c’est le concept Nissan Renault de vendre une voiture 25 K$ sans batterie ensuite pour 100$ par mois vous aurez à louer de -Better place- une batterie pour ensuite payer des KWh à quel prix (on parle de 10 ¢ du km ?)
Si nos gouvernements et H-Q avaient compris comme dans l’avion CF 105 Arrow que nous sommes capable de réussir des réalisations d’envergure mondiale si on le décidait et on s’organisait efficacement.. .
ON doit se souvenir que GM a été sauvé par le gouvernement parce qu’il n’ont rien compris et même détruit le EV 1.
ICI, on sait faire on doit avoir de l’audace faire des ententes et réaliser un véhicules hybrides branchables de classes mondiale capable de bien résister aux conditions climatiques rigoureuses du Québec.
Mais, on dit ; « NUL N’EST PROPHÈTE DANS SON PAYS «