Un gros zéro pour Pêches et Océans Canada

Le Canada gère très mal ses océans, selon un rapport (pdf) de la Société royale du Canada, l’un des plus critiques jamais publié par la société savante.

Les scientifiques accusent Ottawa de ne pas respecter ses nombreux engagements internationaux ni même ses propres lois sur la santé des océans, et exigent un sérieux coup de barre.

Selon eux, Pêches et Océans Canada continue d’encourager une exploitation abusive des ressources, alors que la plupart des pays occidentaux ont fait de nets progrès dans la gestion et la protection des écosystèmes. Voici quelques faits saillants :

• Le Canada se classe 125e sur 127 pays pour la préservation des pêcheries, selon une étude des universités Yale et Columbia.

• Les populations de poissons en eaux canadiennes ont diminué de 52% entre 1970 et 2006. Cette chute dépasse 90% pour plusieurs espèces de l’Atlantique, un record mondial.

• 20 ans après l’effondrement des stocks de morue, le Canada n’a toujours pas de plan précis pour redresser la situation.

• La superficie des aires protégées au Canada augmente 20 fois moins vite en mer que sur terre. Seuls 0,8% des eaux océaniques sont protégées. L’objectif annoncé de 10% en 2020 a très peu de chance d’être atteint.

Laisser un commentaire

Quand on pense que c’est Dieu qui met les poissons en mer, c’est dur de croire qu’il faille faire des efforts…

Les plus populaires