Un iceberg contre la soif

Un ingénieur français rêve de remorquer un des icebergs qui flottent au large de Terre-Neuve jusqu’aux îles Canaries, où l’eau potable se fait rare.

Un iceberg contre la soif
Photo : Dassault Systemes

Si le projet de Georges Mougin se concrétise, le colosse de glace de sept millions de tonnes pourrait fournir suffisamment d’eau douce pour alimenter pendant un an une ville de 70 000 habitants.

En collaboration avec des experts internationaux en glaciologie, l’ingénieur de 86 ans a imaginé la traversée de l’Atlantique de l’iceberg. Celui-ci serait recouvert d’un filet puis entouré d’une jupe en textile, de façon à créer une couche d’eau isolante autour de la glace et à limiter sa fonte. Il faudrait 141 jours pour le remorquer jusqu’aux îles Canaries, au large de l’Afrique. En cours de route, il perdrait environ le tiers de sa masse. Coût de l’opération: 11,2 millions de dollars.

L’idée de tracter les icebergs vers les pays en manque d’eau douce a fait surface il y a 40 ans, mais n’a jamais été concrétisée. Cette fois pourrait être la bonne. « Aujourd’hui, on arrive à modéliser les courants en trois dimensions, ce qui permet d’optimiser la trajectoire de l’iceberg », dit l’océanographe Fraser Davidson, du ministère des Pêches et des Océans du Canada. La grande traversée est prévue pour le printemps 2012, si Georges Mougin parvient à trouver des industriels prêts à financer le projet.

 

Laisser un commentaire