Un nouveau regard sur la ville

Les touristes qui visitent les observatoires au sommet des grandes tours du monde pourront bientôt s’amuser avec un nouveau joujou, conçu à Montréal, qui risque d’envoyer les bonnes vieilles jumelles payantes chez les antiquaires.

Tourisme : Un nouveau regard sur la ville
Photo : gsmprjct°technologie

Une caméra dotée d’un puissant objectif et un écran tactile équipent les télescopes électroniques sur pied que la société de design gsmprjct° a installés au 124e étage de la Burj Khalifa, à Dubaï, la plus haute tour du monde, inaugurée en janvier. Lorsqu’on dirige les appareils vers un point d’intérêt – le fameux archipel en forme de palmier, par exemple -, des renseignements défilent à l’écran. Le temps est gris ? On peut remplacer la vue réelle par une photo panoramique prise sous un ciel bleu. D’autres options : la vue de nuit et la vue historique (avant la poussée des gratte-ciels).

« Les administrateurs des grandes tours du monde, qui ont tous visité la Burj Khalifa, ont été charmés », dit Vincent Brie, président de gsmprjct°technologie. Dès l’automne, ses télescopes équiperont les observatoires des tours Perle de l’Orient, à Shanghai, et John Hancock, à Chicago, ainsi que celle du Rockefeller Center, à New York. Une dizaine d’autres contrats sont prévus.

Les télescopes sont branchés sur Internet, ce qui permet à l’équipe de Vincent Brie de mettre constamment au point de nouvelles applications. « Bientôt, les gens obtiendront de l’information en temps réel. Un exemple : s’ils ciblent le stade de baseball à Chicago un soir de match, ils verront le score ! »

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie