La recette pour un steak sans complexe

steak2

La viande rouge, c’est mauvais pour la santé, nous ont dit les médias récemment en s’appuyant sur une étude scientifique. Devra-t-on pour autant renoncer aux barbecues cet été ? Certainement pas !

Déterminer si un aliment est sain ou pas n’est pas une mince affaire, surtout qu’il y a de fortes chances que ce ne soit ni tout l’un, ni tout l’autre. Les chercheurs en nutrition doivent d’abord choisir ce qu’ils veulent analyser et pendant combien de temps, sélectionner un nombre pertinent de cobayes ayant des caractéristiques précises (âge, sexe, revenu, lieu de résidence, fumeurs ou non, actifs, gros, minces, diabétiques…), établir le régime à tester, trouver des moyens de s’assurer qu’il sera suivi ou, s’il s’agit d’une étude rétrospective, retracer ce que leurs cobayes mangent habituellement. Il faut encore choisir comment mesurer l’impact sur la santé (le taux de glycémie, le nombre de morts, le tour de taille…), les outils statistiques pour compiler les données, et bien d’autres détails méthodologiques qui ont chacun leur importance…

Tout cela conditionne le résultat. Mais les médias ne font guère dans la subtilité… Un exemple. Fin mars, on nous annonçait qu’une vaste enquête avait conclu que manger beaucoup de viande rouge accroît les risques de mortalité. Qu’en a-t-on retenu ? Viande rouge = mauvais. Un peu réducteur, non ? Même si les chercheurs ont pris le soin de préciser dans leur publication que leurs conclusions se limitaient aux gens de plus de 50 ans, on a oublié cette «nuance».

La complexité de la recherche en nutrition fait que, généralement, seule la compilation de plusieurs études – une méta-analyse, en termes savants – permet éventuellement de dégager une tendance. Après  plusieurs compilations convergentes, on élabore une recommandation, qu’on reverra quelques années plus tard à la lueur de nouvelles études.

Il y a un monde entre des études scientifiques et des recommandations nutritionnelles du type guide alimentaire. Les premières font progresser les connaissances en nutrition, les secondes nous permettent d’en tirer profit.

Les médias confondent souvent les deux. Ils font aussi peu de différence entre une méta-analyse et de plus petites études, dont on parle surtout parce qu’elles sont le fait de chercheurs du coin.

À force de nous bombarder d’études scientifiques sans en expliquer la portée ni les nuances,ils vont finir par faire perdre toute crédibilité aux chercheurs en nutrition. Et nous dégouter de faire attention à ce qu’on mange.  On a tout à y perdre!

Photo :  Flickr / Stephano A

Les commentaires sont fermés.

Bravo pour votre blogue. Serait-il possible d’avoir l’heure juste à propos du réchauffement climatique. Sur les blogues de droite comme Antagoniste.net ils citent des études scientifiques réfutant les thèses du réchauffement. Est-ce sérieux? Qui nous ment?

Merci.

Concernant le sujet de la viande rouge, je suis heureux de vos précisions. Je commençais à me sentir coupable d’en manger.

Oh que voilà un blogue que je vais suivre avec plaisir!! Bienvenue, bienvenue dans la blogosphère!

Bonjour,

Je peux tres bien comprendre a quel point tout ce que l’on retrouve sur la nourriture, quoi manger, le bon et le mauvais peut finir par littéralement nous fair enrager devant tant de contradictions.

Si je peux me permettre de vous suggérer un livre qui a paru vers 2005 en anglais appelé The China study mais paru ici au Québec sous le titre Le Rapport Campbell, vous pourrez prendre connaissance des recherches cliniques qui ont été faites sur l’alimentation, et ce, a la grandeur de la planete. Oui, ils suggerent formetement de cesser de consommer des protéines animales de toute sortes mais il se ra libre a vous de le faire ou pas.

Par contre, sachez que les études cliniques démontrées dans ce livre sont véridiques et vérifiables!

Ce livre m’a permis de faire la part des choses et de bien m’informer de la bonne facon. A savoir si je vais tout mettre en application de ce qui est écrit dans ce livre, aucune idée mais pour moi, ce livre a plus de crédibilité que bien des « gurus » et autres trucs que l’on retrouve partour surtout sur le net!

Faite vous un cadeau et lisez ce livre. Vous comprendrez alors pourquoi je vous ai écrit!

Sur ce, bonne fin de semaine et vive la bouffe!

Josée

Ahh que c’est beau à lire…merci pour ce Blog!
Un autre point, tout aussi pertinant à mentioner, c’est de considérer l’identité de l’auteur de ladite recherche et pour qui il travail.

Déjà lu des articles sur les dangers de la cigarette qui ont été commander par des entreprises de patch et de produit à mâcher pour arrêter de fumer.

Mais pourquoi avez-vous attendu aussi longtemps avant de publier ce blog!!!???!!
Le seul mot qui me vient à l’esprit c’est ENFIN!
Bravo!

Merci ! J’avais remarqué, la nouvelle dans les journaux, sans trop y porter attention, mais maintenant que je sais que les conclusions se limitaient aux gens de plus de 50 ans – et étant moi-même dans ce groupe d’âge – je prends cela plus au sérieux. Je remarque que depuis un an ou deux je n’aime plus tellement les viandes rouges.

Au plaisir de vous lire.

Vous devriez en parler avec vos amis journalistes scientifiques (si vous en avez) car ce sont eux les responsables !

Vous citez l’article scientifique mais pas l’article de vulgarisation qui est responsable de votre colère.

De plus, votre

Devra-t-on pour autant renoncer aux barbecues cet été ? Certainement pas !

ne tient pas compte de l’âge, du poids et de l’état de santé de vos lecteurs.

Bon, en tant que scientifique, je suis très content d’avoir ce type de blogue en ligne.

Cependant, je ne suis pas d’accord avec votre raisonnement qui donne une conclusion incorrecte.

Certes, il y a des études commandités et des études mal faites comme vous l’avez souligné. Mais conclure l’inverse à cause d’une mauvaise étude n’est pas la chose à faire.

Pour donner un point de vue sur un sujet, il faut faire le tour de la litérature sur le sujet, prendre les études crédibles et en faire une synthèse. Je crois pas mal plus des gens comme le Dr. Richard Béliveau quand vient le temps de savoir si la viande rouge est bonne ou non pour nous. D’ailleurs, il a parlé à plusieurs tribunes récemment pour dire à quel point nous devrions limiter notre consommation de viande rouge.

J’espère que ce blogue ne sombrera pas dans le sensationalisme journalistique car ce n’est pas de cette manière qu’on aide la science.

Mathieu Daigle, ing.

Une chose est certaine… Manger de la viande comme on en mange en Amérique du nord, c’est pas ce qu’il y a de meilleur.

Manger autant de viande rouge qu’on le fait ici, c’est pas terrible.

Manger des grillades *carbonisées*, c’est encore pire.

Mettez tout cela ensemble plus le fait qu’on ne mange pas assez de fruits, de légumes et de légumineuses et vous avez la prescription pour une diète pas vraiment saine.

Déjà lu des articles sur les dangers de la cigarette qui ont été commander par des entreprises de patch et de produit à mâcher pour arrêter de fumer.

On peut avoir un lien concernant ces prétendues études??

DE toutes manières, les études prouvant la nocivité de la cigarette existaient bien avant les *patches* et la gomme à la nicotine.

Par contre, les mensonges des compagnies de tabac au sujet de la dangerosité de leurs produits sont, eux, bien documentés!

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article1094

Bonjour Mme Borde,

C’est à mon tour d’être en colère.
Je ne sais pas si vous êtes consciente que par la publication de ce billet vous encouragez la consommation de viande

rouge? (À lire les commentaires jusqu’à présent, je ne suis pas le seul à en être venu à cette conclusion.)
Ce qui est absurde à mes yeux…surtout venant d’une journaliste scientifique!

Si je comprend bien vous vouliez pointer du doigt les études scientifiques qui manquent de rigeur. Sauf qu’en montrant

un seul coté de la médaille votre texte donne l’impression qu’il n’y a pas de raisons de réduire notre consommation de

viande rouge. Ce qui est à l’encontre du consencus scientifique sur le sujet dont le Dr Béliveau se fait porte parole.

Je vous appuie dans votre démarche de critiquer la mauvaise science, mais s’il vous plait faite attention de ne pas

égratigner la bonne science au passage.

Merci
Frédéric Daigle

Je suis bien d’accord avec vous, les médias font un mauvais travail lorsqu’il est question de nouvelles scientifiques. Je ne sais pas si c’est par incompétence ou si c’est par sensationnalisme délibéré, mais ils omettent pratiquement toujours de mettre la nouvelle dans son contexte. Par exemple, lorsqu’un comportement augmente le risque de développer une maladie, il faudrait au minimum spécifier par quel facteur elle le fait, en plus de spécifier à quel point cette conclusion est significative au niveau statistique (comme on le fait pour les sondages)

Parce qu’une étude qui suggère une augmentation de 1 ou 2% d’un risque avec une valeur p de 5%, il n’y a pas lieu de faire une nouvelle internationale avec ça, surtout si elle est contredite par d’autres études.

Il ne faut pas oublier que sur 100 études diverses dont les conclusions sont statistiquement significatives à 5% (la valeur p), on doit s’attendre à ce qu’il y en ait 20 qui disent n’importe quoi. C’est pas rien ça…

Mais pour revenir en revenir au steak carbonisé, avez-vous trouvé des études là dessus? Parce que c’est bien beau de dénoncer la bêtise des médias, mais de la à affirmer que le risque d’en manger un par jour est minime pour la santé…je suis pas sur que ce soit mieux!

Longue vie à votre blogue tout de même!

Félicitation pour votre Blog, les médias sont effectivement beaucoup trop réducteurs et sensationnalistes quand vient le temps de transmettre à la population les résultats d’études scientifiques.
Pour la question qui nous occupe, c’est plutôt le fait de manger une viande calcinée qui peut avoir des impacts sur la santé à long terme car elle contient des substances oxydantes qui vont avoir des effets néfastes sur la santé cardiovasculaire.
Cela dit, bon BBQ mais ne faites pas brûler votre steak.

Oh pauvre vous Mme. Borde, vous allez recevoir un tas d’insultes, s’attaquer à la pseudo-science, la religion d’aujourd’hui, n’y avez-vous pas pensé???

Je vous souhaite la meilleure des chances et vous félicite pour votre initiative.

Merci infiniment pour ce blogue. Cela faisait un bout que j’attendais un concept de ce genre.

Il est vrai par contre que votre « certainement pas » était déplacé. Certaines études peuvent êtres douteuses mais la viande rouge est pointé du doigt depuis des années. C’est encore pire quand on y ajoute des nitrites(charcuteries). Mais il faut relativiser quand-même. Les études sur des animaux qui disent que tel ou tel produit est cancérigène sont souvent irréalistes: ils injectent souvent des quantités tellement concentrées de ces produits dans les cobayes que même en mangeant juste ça durant toute une vie humaine on n’atteindrait pas cette quantité.

Encore merci pour ce nouveau blogue et j’espère qu’il va rester longtemps en ligne. J’espère que vous allez aussi parler de mythes scientifiques plus légers mais tellement tenaces et ridicules comme:

Le froid donne la grippe, nous utilisons juste 10% de notre cerveau, se raser fait pousser les poils plus vite, l’homéopathie ça fonctionne, etc..

Beaucoup

Félicitations à L’actualité pour ce blogue et bienvenue à Valérie Borde dans la blogosphère.

Bonne continuité dans ces mises en échec dans le discours des charlatans, des vendeurs de miracles et autres politiciens démagogues.

La science est une partie importante dans notre société, malheureusement trop souvent mal utilisé.

Merci pour ce blogue! J’espère que vous tirerez sur tout ce qui bouge en n’essayant même pas d’être gentille 😉 .

Par contre pour la viande rouge, il n’y a pas que pour la santé que c’est néfaste. Élever une vache ça demande beaucoup d’énergie et c’est plus ou moins écologique. Je ne me sentirai pas coupable de croquer un steak de temps en temps mais je crois que ce serait quand même bien de diminuer la consommation. Surtout que pour beaucoup de gens, la consommation de viande et substitut dépasse allègrement le 2 à 3 portions par jour recommandé.

Mais un bon steak sur le BBQ, une fois de temps en temps? Je ne m’en priverai pas!

@ LiverBoy. Je ne pense pas que Mme Borde va recevoir des insultes. Je n’ai pas compris qu’elle va s’attaquer à la science, mais plutôt aux mauvaises utilisations de la science. Toutes ces généralités et ces fausses prétentions qui commencent avec « Une étude scientifique dit que… ». Ceux qui vont souffrir sont les vendeurs de pacotille, les médias qui font un mauvais traitement des nouvelles scientifiques, ceux qui créent toutes sortes de légendes urbaines.

Le Québec est malheureusement trop « politiquement correct », empêchant les vrais débats de se faire.

Bravo pour ce site!

J’espère bien y voir démolir des légendes scientifiques qui sont bien souvent urbaines aussi.

Après la grippe aviaire, voici qu’on nous annonce la gripe porcine. Faut-il résilier nos polices d’assurances et faire notre testament, ou juste s’ouvrir une p’tite bière et prendre ça en rigolant?

@ Caligula:

« Serait-il possible d’avoir l’heure juste à propos du réchauffement climatique. » (Caligula)

Il me semble que vous faites la même confusion que la plupart du monde, incluant trop souvent, malheureusement, les médias:

Il est faux de parler de « réchauffement climatique ». Il s’agit plutôt de réchauffement global (global warming), ou plus précisément d’un réchauffement planétaire. Et ce dernier cause des changements climatiques (climat change), ou encore plus précisément, des bouleversements climatiques.

La température globale de la terre (imaginez qu’on puisse la mettre dans un appareil géant qui mesure la température de tout ce qui se trouve en dedans) a toujours été relativement stable, peu importe qu’il neige dans une région ou qu’il fasse une chaleur torride dans une autre.

C’est donc la planète dans son ensemble qui se réchauffe. De quelques degrés Celsius : 2 à 6, jusqu’à 10 ou 15 selon différentes études. Ce qui démontre que cette théorie n’est pas encore parfaite. Il n’en demeure pas moins que le réchauffement est réel, peu importe les causes. Il y a consensus (pas nécessairement l’unanimité) à cet effet dans la communauté scientifique.

Mais la plupart du monde a tendance à croire que ce phénomène signifie que la température augmente partout sur notre planète, genre il va faire plus chaud à Montréal, à Québec, à Chicoutimi, à Vancouver, à Tombouctou, etc. Ce qui est faux. C’est le climat qui est bouleversé, genre plus de tornades, modification des courants marins, diminution des calottes glacières, etc.

@ Valérie Borde

Tout d’abord, désolé d’être hors sujet, mais je voulais simplement intervenir par rapport à la première question de cet article. J’apprécierai à cet égard si vous pouviez nous dire si ce que je raconte fait du sens ou si je suis complètement dans le champ. Comme pour d’autres dans ce blogue, et dans la société en général, c’est un sujet qui m’intéresse.

Ensuite, Félicitations pour ce nouveau blogue. Ça n’a pas été long avant que je le mette dans mes favoris. Je vous souhaite beaucoup de succès.

Ce serait peut-être le temps de ressortir nos doses de Tamiflu qu’on avait acheté pour la grippe aviaire; si elles ne sont pas déjà périmées….

Très juste et très pertinent! Vous commencez votre blogue en force! Je suis vraiment très heureuse qu’un blogue comme le vôtre existe enfin. Bravo à l’Actualité de soutenir la science, et longue vie à votre blogue. Je vais vous suivre avec enthousiasme!

Daniel Soussan

À propos du réchauffement global, je sais tout ça. Seulement, tous les points que vous avez mené sont contestés par des études scientifiques citées par la droite. Je m’adresse donc à une scientifique afin d’avoir l’heure juste. Êtes-vous un scientifique?

@Caligula

Tant mieux si vous saviez tout ça.

Mais en utilisant le terme de « réchauffement climatique » au lieu de « réchauffement global », vous faites la même erreur que la plupart de ce qui ont des connaissances limitées sur le sujet.

Non, je ne suis pas un scientifique. Cela veut-il dire que je ne peux pas m’exprimer sur le sujet?

En passant, certains scientifiques qui contestent la théorie du réchauffement global sont les mêmes qui contestaient le fait que la cigarette cause le cancer. Ils travaillaient à l’époque pour les compagnies de tabac, aujourd’hui c’est pour les pétrolières et les fabricants d’auto.

Et puis, tout comme vous, j’aimerais également avoir l’opinion de notre chère blogueuse scientifique. On jase …

Bonne journée.

Comme dirait le monsieur avec un drôle d’accent: »C’est notre intérêt qui compte ». Cerner la vérité n’est pas nécessairement facile , mais le bon sens existe; ce que certains semblent oublié pour affirmer n’importe quoi. Voir nos génies économiques ??? Un blog où nous en lirons de toutes les couleurs. Bravo et à suivre.

Bien que végétarienne, je n’irai pas jusqu’à dire que la viande rouge est néfaste pour la santé… mais ce à condition d’être consommée en modération et d’être de bonne qualité. La viande de supermarché, peu chère, issue d’une production industrielle malsaine, est une aberration, entraînant une rupture du cycle naturel (soleil-herbe-ruminant), une perturbation de l’écologie (champs fertilisé vs enclos pollué et infectieux), un abus de droit sur les animaux (je vous ferai peut-être sourire mais est-ce que ça vous semble normal qu’un animal n’ait pas le droit au soleil et à la nourriture pour laquelle son organisme a évolué?)…

Demandez-vous ce que votre vache a pu manger, respirer, et se faire injecter. Pensez donc que vous êtes ce que vous mangez mais aussi ce que ce que vous mangez a mangé! Je ne prône pas le végétarianisme, mais j’aimerais tant que les consommateurs de viande fassent des choix plus judicieux… Supportez les fermes qui traitent leurs animaux comme des êtres vivants et non des machines. Votre santé ne s’en portera que mieux!

Ma recommandation pour aujourd’hui: The Omnivore’s Dilemna, de Michael Pollan. Bonne lecture, bonne bouffe et bonne santé!

Bonjour,

suite à la lecture des articles relatifs aux aliments dans le dernier numéro de l’Actualité (2009_05_15), je me suis intéressé à celui faisant référence au blog de Mme Borde.

Je viens tout juste de visiter ce site et aussi de lire les commentaires et informations contenus à l’intérieur de ces pages. J’ai énormément apprécié me plonger dans la lecture de toute ces informations et discussions intéressantes.

Je vais sûrement retourner régulièrement sur ce site.

Mille reconnaissances à vous Mme Borde. Il me suffit de quelques minutes par jour afin de pouvoir me faire ma propre idée sur les sujets abordés. C’est très bien vulgarisé et aussi bien expliqué.

J’aimerais bien entendre vos commentaires sur les algues bleues de plus en plus présentes dans nos lacs..que faire pour les éradiquer et/ou vivre avec????

Les plus populaires