Un vaccin dans un cocon

Des chercheurs américains ont mis au point une méthode de conservation des vaccins sans réfrigération, grâce à une protéine trouvée dans le cocon des vers à soie: la fibroïne.

Photo : iStock

Cette dernière, ont découvert les scientifiques, est capable d’encapsuler les biomolécules, les protégeant ainsi de l’humidité et des températures extrêmes, jusqu’à 45 °C.

La plupart des vaccins doivent être réfrigérés en permanence pour maintenir leur efficacité. On estime que près de la moitié des stocks expédiés dans le monde sont perdus, essentiellement dans les pays pauvres, parce qu’il y a eu une défaillance dans la chaîne de réfrigération.

 

Laisser un commentaire