Un vaccin de 93 000 dollars

Les oncologues américains disposent d’une nouvelle arme pour s’attaquer au cancer de la prostate : un vaccin baptisé Provenge.

Un vaccin de 93 000 dollars
Photo : iStockphoto

Ce dernier ne prévient pas la maladie, pas plus qu’il ne la guérit. Il peut toutefois prolonger la vie d’hommes atteints d’un cancer avancé qui résiste aux thérapies classiques.

À 93 000 dollars pour chacun des patients, le traitement est loin d’être bon marché ! C’est que le vaccin doit être fabriqué sur mesure.

Dans un premier temps, des cellules du système immunitaire sont prélevées dans le sang du malade. En laboratoire, elles sont mises en contact avec une protéine qu’on retrouve à la surface des cellules cancéreuses de la prostate.

Une fois rendues capables de reconnaître et de détruire l’ennemi, elles sont réinjectées dans le sang du patient.

Le ministère de la Santé du Canada n’a pas encore donné le feu vert à ce nouveau traitement.

Laisser un commentaire