Une autre forêt à sauver

Les écolos réussiront-ils à protéger la dernière grande forêt vierge du Québec ? C’est ce qu’espère Green­peace, entre autres, qui milite pour que la vallée de la rivière Broadback, en Jamésie, soit soustraite à toute exploitation.

Nord du Québec : une autre forêt à sauver
Photo : F. Lépine / Biosphère photographie

Les écolos réussiront-ils à protéger la dernière grande forêt vierge du Québec ? C’est ce qu’espère Green­peace, entre autres, qui milite pour que la vallée de la rivière Broadback, en Jamésie, soit soustraite à toute exploitation. La forêt de 20 000 km2 qui s’y trouve – 40 fois l’île de Mont­réal – abrite plusieurs espèces menacées, dont le caribou des bois.

Gouvernement et industrie font preuve de bonne volonté, mais cela ne suffira pas. En mai, Québec a annoncé la création du parc national Assinica, de 3 200 km2, au cœur de la vallée. Or, ce parc protège surtout des marécages, et non la forêt. Et l’an dernier, 21 entreprises membres de l’Association des produits fores­tiers du Canada ont signé avec des groupes environnementaux l’Entente sur la forêt boréale canadienne, s’enga­­geant à encourager la création d’aires protégées. Mais Eacom, qui possède des droits de coupe près de la Broadback, ne l’a pas signée. Le caribou des bois a besoin de grands espaces (au moins 10 000 km2) pour maintenir sa population.

 

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie