Une maison verte… de plus en plus verte !

Pour se garder bien au chaud, l’hiver, les résidants du triplex Le Soleil pourront compter sur le soya et les bouteilles de plastique. J’exagère? Pas du tout.

La mousse isolante qui couvre les murs extérieurs du triplex est fabriquée entre autres à partir de bouteilles de plastique recyclées (et liquéfiées) et d’huile de soya. «À part l’isolation à l’aide de ballots de paille, c’est l’une des méthodes d’isolation les plus écolo sur le marché», affirme François Lalande, directeur du marketing chez Demilec, fabricant de polyuréthane. En plus, le produit est d’un beau vert pomme. De quoi donner tout son sens au nom de ce blogue…

Airmétic Soya (c’est le nom de la mousse) est du polyuréthane giclé. Le produit est liquide. On le pulvérise à l’aide d’un fusil, un peu comme on le ferait avec un fusil à peinture. Le polyuréthane prend de l’expansion et durcit au contact de la surface à isoler. Les murs extérieurs du triplex Le Soleil ont été couverts de 7 pouces de polyuréthane (2,5 pouces sur la surface externe et 4,5 sur la surface interne). Facteur R (pour résistance thermique) total: 42. À épaisseur égale, la laine minérale offre un facteur R de 28.

Pour la petite histoire, il faut savoir que l’isolation au moyen du polyuréthane giclé est apparue dans les années 1970. Au départ, le produit contenait des chlorofluorocarbures (CFC), responsables en grande partie de la destruction de la couche d’ozone. En 1987, le protocole de Montréal, signé par 24 pays, a signé l’arrêt de mort des CFC. Ce protocole visait à éliminer les substances qui appauvrissent la couche d’ozone. Les CFC ont alors été remplacés par les HFC (hydrofluorocarbures), qui ne détruisent pas la couche d’ozone. En revanche, les HFC font partie des six gaz qui contribuent au réchauffement climatique. Décidément, on ne s’en sort pas…

La mousse Airmétic Soya compte dans le calcul des points menant à la certification LEED et sa pose ne génère aucun déchet. Le polyuréthane de soya fait aussi partie de la liste des produits recommandés pour l’isolation des écoles (donc sans danger pour les enfants) du Greenguard Environmental Institute, organisme américain indépendant et sans but lucratif qui établit des normes environnementales.