Une marche pour Anticosti

Un groupe d’écologistes a décidé d’entreprendre une expédition pour montrer l’île sous un nouveau jour.

(Photo: René Bourque)
(Photo: René Bourque)

Une dizaine d’aventuriers traverseront bientôt l’île d’Anticosti… à pied! Cette expédition de 115 km, une première, est organisée par le groupe écologiste Nature Québec. Objectif: mieux faire connaître cette île immense, dont la superficie fait au moins 15 fois l’île de Montréal.


À lire aussi:

Le Québec d’île en île


«On veut présenter Anticosti sous un nouvel angle, en parlant d’autres choses que du pétrole et de la fracturation hydraulique, et en faisant valoir d’autres manières de développer l’île, comme l’écotourisme», explique Sophie Gallais, chargée de projets de l’organisme. La marche vise aussi à attirer l’attention du gouvernement Couillard, qui songe à abandonner l’exploitation du pétrole sur Anticosti. «Mais ce faisant, il ne doit pas abandonner les Anticostiens à leur sort», ajoute Sophie Gallais.

L’expédition de 10 jours s’amorce le 18 août. Les marcheurs longeront les eaux émeraude de la rivière Jupiter, traverseront forêts et tourbières, avant de conclure leur périple sur les berges de la rivière Vauréal. Les organisateurs souhaitent en faire une activité annuelle.

Anticosti carte marche

Dans la même catégorie
5 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Ne l’oublions surtout pas: le gâchis d’Anticosti est une création du Parti québécois!!!

C’ est bizarre que personne parlait de l’ île d’ Anticosti avant qu’ on décide de l’ exploiter pour sa richesse potentielle en hydrocarbure !! Pourquoi chiquer la guenille pour une île qui ne représente aucune activitée économique ! Les environnementeux au nom de l’ écologie se cherchaient une nouvelle cible pour chiâlet , un point c’ est tout!

Vive les courageux qui commentent sous des pseudonyme. Ils ont beaucoup de conviction.
Oui le gouvernement de Pauline a parti le bal et les libéraux continue. Au fond avec ces deux partis on en était avec bonnet blanc et blanc bonnet.
Dommage que nos écolos se voient comme à la tête de la parade au lieu d’être solidaires des autochtones qui ont clairement indiqué qu’ils envisageaient une occupation de l’île si nécessaire. Bien sur nos ecolos mise plus sur leur visibilité que sur la cause, dommage.

Bonjour!
Une initiative qui attire l’attention et contribuera sans doute à se soucier des milieux habités par une vie silencieuse, même devant les attaques humaines.
Je vous remercie donc de nous aider à être là par la totalité de vos sens