Une mégataxe sur les mines

Imposer à hauteur de 40 % les profits de l’industrie minière : voilà ce que propose le gouvernement australien dans un projet de loi déposé le 2 mai dernier, qui pourrait avoir des répercussions mondiales.

Une mégataxe sur les mines
Photo : Christian Sprogoe / EPA / Keystone Press

Au Québec, l’industrie s’est dite très inquiète lorsque le ministre des Finances, Raymond Bachand, a annoncé lors du dernier budget qu’il augmentait la redevance minière de 12 % à 16 % des profits. Selon l’Association minière du Québec, cette mesure, ajoutée à d’autres, risque de nuire à la compétitivité des entreprises.

Pour d’autres observateurs, dont le vérificateur général, le Québec devrait tirer bien plus de profits de ses mines, qui vont sou­vent pour l’instant aux actionnaires de compagnies étrangères.

En Australie, le nouvel impôt sur les mines devrait rapporter 11 milliards de dollars en deux ans au Trésor public, estime le premier ministre, Kevin Rudd.

Une redevance aussi élevée serait une première dans les pays industrialisés. Cela nuira-t-il vraiment aux entreprises ? Même si des hausses de taxes peuvent les inciter à fermer des mines pour aller en exploiter d’autres ailleurs, les gisements qui les intéressent, eux, ne peuvent être déplacés.

Chose certaine, l’expérience australienne mérite d’être suivie de près, particulièrement à Québec

 

Laisser un commentaire