Une pilule au lieu d’un condom

Aux États-Unis, les adultes séronégatifs pourraient bientôt se faire prescrire des médicaments antirétroviraux pour réduire leurs risques de contracter le VIH.

Photo : iStock

Un comité de la Food and Drug Administration a recommandé l’homologation du Truvada (élaboré à partir de deux antirétroviraux, l’emtricitabine et le ténofovir) pour protéger les hommes qui ont des rapports homosexuels et les membres de couples hétérosexuels dont le conjoint est séropositif.

Cette pilule n’est pas une panacée. Pour être efficace, elle devra être prise tous les jours. Or, on sait que les antirétroviraux occasionnent des effets secondaires, au point que certaines personnes séropositives négligent de suivre la posologie. Des médecins craignent également que les personnes à risque ne laissent tomber le condom, alors que Truvada n’a pas encore démontré une efficacité absolue.