Une police de caractères pour dyslexiques?

Un chercheur néerlandais croit avoir trouvé une police de caractères qui diminue le nombre d’erreurs de lecture chez les dyslexiques.

Même si pour l’instant, la preuve de son efficacité est mince, voilà une piste très intéressante pour aider les 5 à 10% de personnes qui souffrent de dyslexie.

La police de caractères baptisée Dyslexie, créée par le designer Christian Boer, lui-même dyslexique, a été conçue pour maximiser les différences entre des lettres qui se ressemblent, comme le i et le j, ou les p, d, b et q.

La seule confirmation de son efficacité tient à un travail de maîtrise d’un étudiant de l’université de l’université de Twente, qui l’a testée auprès de 43 étudiants, dont 21 dyslexiques.

Son étude n’a pas été publiée dans une revue à comité de lecture.

Laisser un commentaire

je travaille avec des dyslexiques. J’aimerais essayer avec mes élèves pour voir si vraiment cela fait une différence. Quelle est le nom de cette police et où peut-on la trouver ?

Pourquoi ce chercheur ne vendrait-il pas cette police de caractère à Microsoft et cie. afin quelle soit intégrée dans les options de polices de caractères et ce de façon universelle. Le pourcentage de gens affecté, 5-10% de la population, est un grand nombre qui le justifierait. Je soupconne que ma fille de 1ère année soit dyslexique et je veux l’outiller et la soutenir du mieux que je peux.

Cette proposition met surtout en relief l’absurdité de la méthode « globale » d’apprentissage de la lecture, qui a fait bondir la proportion de dyslexiques. La méthode « obsolète », alphabétique, qui faisait apprendre d’abord les lettres, puis les syllabes, puis les mots, laissait aux enfants le temps d’enregistrer toutes les étapes de la rédaction d’un mot. S’il est évident qu’à partir du moment où la lecture est acquise, elle est « globale », cela ne voulait pas dire qu’il fallait en faire une méthode d’initiation!

Les plus populaires