Utile, la liste d’épicerie

Une laitue, deux tomates, un litre de lait… La liste d’épicerie est fort utile lorsqu’on veut s’assurer de ne rien oublier. Les chirurgiens, semble-t-il, viennent d’en découvrir les vertus. L’Organisation mondiale de la santé a distribué des listes aide-mémoire à des équipes de huit hôpitaux situés dans divers pays, dont le Canada.


 

Une laitue, deux tomates, un litre de lait… La liste d’épicerie est fort utile lorsqu’on veut s’assurer de ne rien oublier. Les chirurgiens, semble-t-il, viennent d’en découvrir les vertus. L’Organisation mondiale de la santé a distribué des listes aide-mémoire à des équipes de huit hôpitaux situés dans divers pays, dont le Canada.

Les équipes chirurgicales participantes devaient cocher les éléments qui figurent sur la liste avant, pendant et après chaque opération. Par exemple, confirmer l’absence d’allergie, marquer le site de l’intervention sur la peau, s’assurer de la stérilité et de la disponibilité des instruments chirurgicaux, etc.

Selon les résultats publiés dans le New England Journal of Medicine, le taux de complications postopératoires serait passé de 10,3 % à 7 % grâce au nouveau protocole.