Vite, ma pompe !

Les femmes enceintes qui souffrent d’asthme devraient garder leur pompe à portée de la main.

Photo : iStockphoto

Selon une équipe de l’Université de Montréal, de l’Hôpital du Sacré-Cœur de Montréal et du CHU Sainte-Justine, 33 % des enfants nés de mères qui ont négligé de traiter leur asthme durant la grossesse souffriraient de cette même maladie respiratoire. Une crise apparemment sans conséquence pour la future maman peut déclencher une réaction importante chez le fœtus, influant sur le développement des poumons et augmentant les risques d’apparition de la maladie au cours de l’enfance. L’équipe a analysé les dossiers médicaux de 8 226 enfants nés de mères asthmatiques. Les parents ont également répondu à un questionnaire.