Zampino fait l’histoire: quadruple négation réussie à la CEIC. Il est 12h39.

Le témoignage attendu de monsieur Frank Zampino a débuté ce matin.

Maître Sonia Lebel, toujours habile, a fait monter la température de la pièce d’au moins deux degrés en évoquant la présence de monsieur Zampino à un certain mariage.

Dans ces moments de tension, les grands cerveaux produisent souvent leurs plus grandes phrases. Fort concentré, monsieur Zampino a réussi à concevoir une quadruple négation en douze mots seulement:

« Je ne confirmerais pas non plus que je ne pourrais pas l’exclure. »

Selon les registres, une densité de 0.33 négation par mot n’avait jamais été atteinte.

Alors pendant que vous mangez votre sandwich pas de croutes à12h39, songez que ça va se retrouver dans le Guinness 2014.

*

20h00. Un lecteur curieux me demande la signification de la phrase. C’est assez simple: une double négation est une affirmation, alors une quadruple l’est aussi, selon toute apparence. Mais c’est surtout une phrase qui donne mal à la tête à force de la lire.

Laisser un commentaire

Si je ne m’abuse, il s’agit d’une double négation. « Je ne confirmerais pas non plus » et « que je ne pourrais pas l’exclure ». Ce qui, évidemment, s’annule pour signifier, genre, « Je confirmerais que je peux l’exclure ». Je suppose qu’ici ont considère « non plus » et « l’exclure » comme des négations. Or, dans le cas de « non plus », il s’agit simplement d’une surenchère qui s’accouple à la première négation, sans l’annuler. Et « l’exclure » peut signifier, mettons, une négation implicite de son objet (exclure quelque chose, exclure une proposition). Malheureusement, la proposition en question précède la phrase de 12 mots citée ici (qu’exclut-il? on ne sait pas.) Donc, au strict niveau du sens, on est devant une double négation extensible, à la limite, à une triple si on la considère dans son discours plus général. Enfin. Me semble.
J’ajouterais que le double conditionnel ajoute beaucoup au tarabiscotage. Essayez de comprendre le conditionnel d’un conditionnel et boum. Pu de cerveau.

Quadruple négation…y’a rien là!

Les péquistes ont renié des dizaines de fois le programme électoral avec lequel ils se sont fait élire et surtout, ils ont lâchement trahi les idéaux siciaux-démocrates et on ne dit rien?

Il semble que M. François 1 veut défendre ici le témoignage de M. Zampino qu’il doit relier au PLQ qu’il affectionne sans hésiter, en lui pardonnant tout, tout, tout.

La fidélité totale à son parti, c’est si joli !

Les plus populaires