Société

Les nouveaux analphabètes

Les consommateurs qui veulent se convertir à l’alimentation locale n’auraient donc qu’à lire les étiquettes ? Un défi !

 » Produit du Canada  »

Les aliments de toute origine peuvent porter cette mention, à condition que 51 % de leur conditionnement (transformation, emballage, etc.) soit fait au Canada.

 » Canada de choix  » et  » Canada de fantaisie « 

Ces expressions ne renvoient nullement à l’origine du produit, mais bien à sa qualité. Elles indiquent que l’aliment en question répond aux exigences de qualité de l’Agence canadienne d’inspection des aliments.

 » Aliments du Québec  »

Ce logo indique qu’il s’agit soit d’un produit entièrement québécois, soit d’un produit transformé dont 80 % des ingrédients sont d’origine québécoise et pour lequel toutes les activités de transformation et d’emballage ont été faites au Québec.

 » Aliments préparés au Québec  »

Il y a deux possibilités. Il peut s’agir d’un produit transformé dont au moins 50 % des ingrédients sont d’origine québécoise et pour lequel au moins 80 % des frais liés à la fabrication ainsi qu’aux activités de transformation et d’emballage sont engagés au Québec. Ou encore d’un produit transformé dont la matière première n’est pas accessible au Québec, mais pour lequel 100 % des activités de transformation et d’emballage sont faites au Québec.