Dr Oz : un charlatan à la Maison-Blanche
SociétéVenons-en aux faits

Dr Oz : un charlatan à la Maison-Blanche

Depuis des années, le Dr Oz est dénoncé par les communautés scientifique et médicale en raison de ses recommandations de solutions « miracles » pour perdre du poids ou se guérir de divers maux. La semaine dernière, le président américain lui a ouvert les portes de la Maison-Blanche. Camille Lopez fait les présentations.

Dernièrement, Donald Trump a annoncé la nomination du célèbre docteur Mehmet Oz au Conseil du sport, de la nutrition et de la santé, un organe majeur de la Maison-Blanche qui s’occupe, entre autres, de promouvoir un mode de vie sain.

Surnommé « le médecin préféré des Américains » (et d’Oprah) par plusieurs, le chirurgien cardiaque est connu pour son émission de télé The Dr. Oz Show, suivie religieusement par des millions de téléspectateurs.

Sauf que. Si vous êtes au courant que ce billet est un article de vérification des faits, vous devez bien vous douter qu’il y a un « sauf que ».

Les conseils du Dr Oz sont décriés par la communauté scientifique depuis des années. Son émission accumule les blâmes, les plaintes, et des études se sont penchées sur son contenu pour finalement conclure qu’une grande partie des déclarations du docteur étaient complètement fausses. Des médecins ont même appelé à ce qu’on lui enlève son droit de pratiquer.

En bref, The Dr. Oz Show est l’équivalent télévisuel des blogues pseudo-scientifiques qui promettent que le remède au cancer/diabète/obésité se cache dans le jus de citron.

Et puisque à la Maison-Blanche la mode est aux « faits alternatifs » et que Donald Trump se doit d’être cohérent dans ses pratiques, la nomination d’une vedette de la télévision qui a fait (et continue de faire) fortune en promouvant des pilules miracles pour perdre du poids et, plus globalement, en y allant de déclarations pseudo-scientifiques ne devrait surprendre personne.

Commençons avec un exemple.

Les fèves de café vertes

« Grâce à cette petite fève, les scientifiques disent avoir trouvé un remède magique pour la perte de poids, qui convient à tous les types de corps. C’est une fève de café verte », a déclaré Mehmet Oz au tout début de la quatrième saison de son émission, en septembre 2010.

L’invité d’honneur de l’émission est un « expert en nutrition », Lindsey Duncan, venu faire découvrir son remède magique aux gentils citoyens américains. Il prétend avoir mené une expérience clinique sur 100 femmes pour tester la fève. Le résultat est choquant : « Elles ont perdu 10 % de leur poids en 12 semaines seulement », assure-t-il.

Le secret se cacherait dans la fève de café crue, puisque celle qui nous est familière est torréfiée, perdant ainsi son acide chlorogénique, qui permet de brûler les gras rapidement.

C’est complètement, totalement, incroyablement faux.

Ça n’a pas empêché l’entreprise de Lindsey Duncan d’enregistrer des ventes de 50 millions de dollars après son passage à l’émission. Toutefois, le Dr Oz n’aurait pas touché le moindre dollar dans l’opération.

La Federal Trade Commission (FTC), l’organisme chargé de protéger les consommateurs américains, a qualifié la déclaration de « frauduleuse » et Duncan a dû payer neuf millions de dollars d’amende.

Après une enquête, la FTC a révélé que, au moment où The Dr. Oz Show a contacté l’entreprise de Duncan pour que celui-ci vienne parler de la « fève magique », le prétendu nutritionniste ne connaissait pas le produit en question. Cela n’a pas empêché ses représentants d’accepter l’entrevue. Quelque temps plus tard, Duncan vendait ses fèves vertes et essayait de les distribuer dans des grandes chaînes.

Et l’introduction de l’émission ? C’est Lindsey Duncan qui l’a écrite.

Depuis le rapport de la FTC, toute mention de cette entrevue et des fèves vertes ont été retirées des sites du Dr Oz. Un médecin peut-il garder sa crédibilité après s’être associé aussi publiquement à un charlatan ? Après avoir fait la promotion de ses produits ?

Mais l’émission l’a bel et bien évoqué sur son site Internet, comme le prouvent les archives du site (la version ci-jointe date de juillet 2013). La version originale de l’article recommande la fève à « la plupart des adultes de 18 ans et plus en bonne santé qui veulent perdre du poids ».

Faux, faux, vrai, vrai

En 2014, le British Medical Journal a publié une étude sur les émissions de conseils médicaux. Des experts en santé ont analysé 40 émissions du Dr. Oz Show, choisies au hasard, pour tenter de trouver des preuves scientifiques pour appuyer 80 déclarations formulées à la télévision.

Résultat : les chercheurs n’ont trouvé aucune preuve légitime pour appuyer 39 % des conseils médicaux, alors qu’ils ont trouvé les preuves nécessaires pour contredire 19 % des recommandations du Dr Oz. C’est donc plus de la moitié de ses conseils qui n’étaient basés sur aucune étude sérieuse.

Et on ne parle même pas du fait que des informations fausses présentées au milieu des vraies sont encore plus dangereuses que celles qui sont présentées dans un cadre beaucoup moins crédible.

Devant le Congrès

En 2014, le Congrès américain a interrogé le Dr Oz sur des recommandations médicales qu’il avait qualifiées de « miraculeuses ». Un terme toujours très dangereux à utiliser en médecine.

La fameuse fève verte en faisait partie. « Je ne comprends pas pourquoi vous avez besoin de dire ces choses, parce que vous savez qu’elles ne sont pas vraies », a déclaré la présidente Claire McCaskill.

Et puis, boum.

Le Dr Oz a reconnu que certaines de ses déclarations n’avaient pas l’appui scientifique nécessaire. Ce qui ne le dérange pas, apparemment.

« En fait, je fais confiance aux produits dont je parle dans mon émission. Je les étudie passionnément. Je reconnais qu’ils n’ont pas les preuves scientifiques nécessaires pour les présenter comme des faits, mais, néanmoins, je donne tout le temps les mêmes conseils à mon public qu’à ma famille. Et j’ai donné ces produits à ma famille », a-t-il répondu.

On se rassure comme on peut. 

En rafale

La liste des déclarations ou pratiques douteuses du Dr Oz est longue. Voici quelques-unes de mes préférées.

Etc.

Ce qui est vrai, c’est que la médecine est complexe pour le commun des mortels et que les (vrais) remèdes aux maladies peuvent être chers et les traitements, longs et douloureux. Alors, quand on les compare aux solutions simples et rapides proposées par quelqu’un qui semble crédible, il est tentant de ne pas croire ce que la science avance.

Au fait, on s’est parlé de Gwyneth Paltrow et de son célèbre Goop il y a quelques semaines. Est-ce que quelqu’un sait si elle a passé du temps à Washington récemment ? Je demande pour un ami…

Des nouvelles louches, des infos à démentir, des fausses nouvelles ? N’hésitez pas à m’écrire à contact.camillelopez@gmail.com