La fin de la partie
SociétéChamp libre

La fin de la partie

Écartelés entre le vrai monde et la vie en ligne, beaucoup d’entre nous ont l’impression d’avoir perdu au change.

Même avant le scandale de Cambridge Analytica, on devinait à l’odeur qu’un truc pourrissait rapidement au royaume des réseaux sociaux. Et pas seulement dans la lamentable protection des données des utilisateurs ou la manipulation du processus électoral à coups d’identités factices.

Cet article est réservé aux abonnés du magazine L’actualité

Les abonnés doivent avoir créé au préalable un compte d’accès numérique pour activer leur abonnement sur leur appareil mobile ou leur ordinateur.


Vous êtes abonné à L’actualité et avez déjà votre compte d’accès? Connectez-vous ici


Vous êtes abonné à L’actualité, mais n’avez pas encore de compte d’accès? Créez-le ici

Vous n’êtes pas abonné à L’actualité? Découvrez les avantages de l’abonnement ici