Prêts pour le pot ?

Prêts pour le pot ?

Le 17 octobre, le Canada sera le premier pays occidental à légaliser le cannabis sur tout son territoire. Ce sera, depuis la fin de la prohibition de l’alcool aux États-Unis, la plus grande expérience sociale, médicale et économique que le monde ait connue.

Cela dit, il y a longtemps que le cannabis est omniprésent au Canada. Des voisins qui fument dans leur condo, ce n’est pas nouveau. Des conducteurs qui prennent le volant « gelés » non plus.

L’espoir de la légalisation est justement d’atténuer les conséquences négatives de cette drogue. D’en écarter le crime organisé. D’encadrer rigoureusement sa vente, comme pour le tabac. Et d’utiliser les revenus qu’elle génère pour financer la prévention.

Au cours des derniers mois, municipalités, forces policières, agences gouvernementales, établissements scolaires et producteurs de marijuana se sont donc préparés à cette grande transformation. Sans oublier la toute nouvelle Société québécoise du cannabis. Vous le constaterez en lisant ce dossier, aucun n’est tout à fait prêt. Mais aucun, non plus, ne devrait être pris au dépourvu.