Les dons Quichottes de l'école publique
Société

Les dons Quichottes de l’école publique

Comment convaincre des parents de donner une chance à l’école publique de leur quartier, même si elle enregistre des résultats parmi les pires au Québec ? C’est la croisade que mènent depuis cinq ans deux mères du quartier Hochelaga-Maisonneuve, à Montréal, avec des résultats de plus en plus encourageants.

Tout a commencé dans un souper entre amis en 2013, peu avant Noël. On parle de cadeaux et… d’écoles secondaires. C’est Julie et Marie, deux jeunes trentenaires, chacune mère de trois enfants, qui ont mis le sujet sur la table. Elles n’en reviennent pas de voir que personne n’a l’intention d’envoyer ses enfants à l’école secondaire du quartier.

« Pourquoi pas Chomedey ? demande Marie.

— Parce que ses résultats scolaires sont désastreux !

— Mais si on y allait tous, on pourrait changer les choses ! » dit Julie.

Ils en conviennent et disent à la blague qu’ils devraient signer avec leur sang un tel engagement.

Ce souper de Noël 2013 fut le point de départ de la croisade de Julie Verdy et de Marie Godbout-Longpré pour revaloriser l’école secondaire Chomedey-De Maisonneuve. Elles auraient pu envoyer leurs enfants ailleurs, mais elles estiment que tous les jeunes ont droit à une bonne école et que revaloriser celle du quartier va y concourir.