338 députés… et une cloche

Les députés fédéraux s’apprêtent à passer les 10 prochaines années… sous une cloche de verre !

Les élus siégeront dans la cour intérieure de l’édifice ouest du parlement, qui sera recouvert d’un dôme vitré. (Photo: Services publics et approvisionnement Canada [SPAC])
Cette nouvelle Chambre des communes temporaire, dont les travaux d’aménagement devraient s’achever à la fin de 2017, se trouvera dans la cour intérieure de l’édifice de l’ouest, sur la colline du Parlement. La cour sera recouverte d’un toit de verre transparent, doté de commandes pour filtrer, au besoin, la lumière du soleil. Tout le mobilier de la Chambre des communes y sera installé.

Le déménagement des 338 députés et ministres, prévu en 2018, est rendu nécessaire en raison de la cure de rajeunissement majeure que subissent les trois principaux bâtiments du parlement du Canada, amorcée il y a quelques années. Ces travaux comprennent le retrait de l’amiante — souvent présent dans les bâtiments de cette époque —, la restauration de la maçonnerie et de la toiture, ainsi que le remplacement des systèmes mécaniques (chauffage, climatisation et ventilation) et des systèmes de technologie de l’information. Ils visent également à rendre les édifices conformes aux plus récentes normes parasismiques.

La Chambre haute, où siègent les 105 sénateurs, sera aussi rénovée de fond en comble. Les sénateurs seront relogés pour les 10 prochaines années au Centre de conférences du gouvernement, sur la colline du Parlement.

Les travaux s’échelonnent sur plus de 20 ans et ont coûté, à ce jour, environ 3,3 milliards de dollars.

Les commentaires sont fermés.

Ce qui cloche le plus, c’est de reproduire l’aménagement intérieur Gouvernement vs. Oppositions et ne pas profiter de cette opportunité pour changer l’aménagement des places de nos élus…