5 destinations retraite abordables

Hausse du coût de la vie, pension de la Sécurité de la vieillesse incertaine… De plus en plus de retraités canadiens préfèrent se tourner vers d’autres pays pour passer leurs beaux jours.

5 destinations retraite abordables
Photo : iStock

Les snowbirds québécois sont déjà quelques milliers à fuir l’hiver dans des destinations exotiques. Certains finissent par s’y établir, conquis par le coût de la vie parfois dérisoire de ces pays et par les nombreux avantages qui y sont offerts aux aînés.

Car vivre de façon confortable dans un décor paradisiaque est parfois moins irréaliste qu’on le pense. Le magazine américain International Living, consacré aux retraités expatriés, a dressé une liste des cinq villes les plus abordables pour les retraités.

Pour établir ce palmarès, les spécialistes d’International Living ont analysé le prix de l’immobilier et des services publics d’eau, d’électricité, de câble et d’Internet. Ils ont également considéré le coût moyen d’une épicerie et des services de santé. Ils ont pris en compte les avantages offerts aux aînés, tout en observant les spécificités de chaque pays, telles que la température, la langue, les divertissements et l’accessibilité à de l’aide médicale.

****

ÉQUATEUR

Vilcabamba : à partir de 700 $ par mois

Tranquillité, climat tempéré et… économies. L’Équateur propose de nombreux avantages pour les retraités en mal d’évasion.

Vivant sous des températures qui varient entre 19 °C et 28 °C, les Équatoriens n’ont pas besoin de chauffage ni de climatisation. Les économies sur l’électricité sont donc substantielles. De plus, l’essence coûte moins de 1,50 $ le gallon.

« Le prix de l’immobilier est sans doute l’un des plus abordables au monde. C’est ce qui attire beaucoup de retraités », affirme Dan Prescher, éditeur d’International Living, qui vit en Équateur depuis trois ans avec sa femme.

Les petites localités comme Vilcabamba sont sécuritaires. L’Équateur possède d’ailleurs l’un des plus bas taux de criminalité en Amérique latine et un niveau de vie supérieur à la plupart des pays voisins. Tous les services y sont offerts, y compris Internet haute vitesse.

Les aînés jouissent de rabais de 50 % dans les transports, sur les factures d’électricité et d’eau, les manifestations culturelles et même les billets d’avion.

NICARAGUA

Granada : à partir de 700 $ par mois

Considéré comme l’une des destinations préférées des Nord-Américains et des Européens par International Living, le Nicaragua offre un mode de vie luxueux à moindre prix aux retraités. Les faibles impôts fonciers, l’immobilier plus qu’abordable et le coût de la vie relativement bas ont attiré beaucoup d’investisseurs étrangers. Les touristes s’y précipitent depuis trois ans, selon le magazine américain.

Le programme d’avantages offert par le pays aux aînés a été conçu pour attirer les étrangers. En plus de bénéficier de nombreux privilèges dans les transports et pour diverses manifestations culturelles, les retraités ne paient pas d’impôts sur les gains financiers obtenus hors du pays. Il est également possible d’importer ses effets personnels ainsi qu’une voiture tous les cinq ans sans payer de taxes.

La ville coloniale de Granada se situe à seulement 45 minutes d’un aéroport. Les soins médicaux sont peu coûteux : 15 $ pour une visite chez le médecin.

 


 

PANAMÁ

Santa Fe : à partir de 800 $ par mois

Pour vivre une retraite dorée en pleine forêt tropicale, Santa Fe, située à environ 300 km de la capitale, Panamá, s’avère une option intéressante pour les aînés.

Les coûts des services de santé sont faibles et la prise en charge est rapide.

L’économie du Panamá est en pleine croissance, et les multinationales affluent dans la capitale. Un aéroport international moderne propose des vols quotidiens vers l’Europe et les Amériques. Internet haute vitesse est devenu la norme. De plus en plus de restaurants et établissements haut de gamme ouvrent leurs portes et offrent des services à bas prix. Les fruits et légumes locaux sont souvent jusqu’à 50 % moins chers que les produits importés.

Un plus pour les aînés : le programme de retraite Pensionado, auquel ont droit les étrangers, est considéré comme l’un des meilleurs au monde. Il offre, entre autres :

  • 50% de rabais sur les divertissements: théâtre, cinéma, concerts et manifestations sportives
  • 30% sur les tarifs d’autobus, de bateau et de train
  • 25% sur les billets d’avion
  • de 30% à 50% sur les séjours à l’hôtel
  • 15% sur les factures d’hôpitaux
  • 10% sur les médicaments d’ordonnance
  • 20% sur les consultations médicales
  • 15% sur les examens dentaires et oculaires

Pensionado propose même une exemption pouvant aller jusqu’à 10 000 $ sur l’importation des effets personnels.

France Gervais, retraitée québécoise âgée de 58 ans installée à Panamá depuis bientôt sept mois avec son conjoint, affirme que la ville est en pleine effervescence culturelle. « Du théâtre au cinéma, des expositions d’art aux spectacles de musique, on ne s’ennuie pas à Panamá », lance-t-elle. Artiste à ses heures, elle s’est récemment jointe à un petit groupement de peintres aînés.

MALAISIE

Penang : à partir de 1 200 $ par mois

Dans la ville historique de Penang, en Malaisie, le soleil constant, le sable blanc et la végétation luxuriante séduisent les retraités amoureux d’exotisme. Les festivals se multiplient et attirent de plus en plus de curieux.

De nombreux services, comme Internet haute vitesse et le câble, y sont offerts à prix raisonnable. Six hôpitaux de classe mondiale sont situés tout près, à George Town, et l’anglais y est dominant.

 


 

MEXIQUE

Campeche à partir de 1 400 $ par mois

Le Mexique, à proximité des États-Unis et du Canada, propose de longues étendues de sable blanc et beaucoup de services pour les retraités. De nombreux expatriés américains y ont ouvert des commerces et agences immobilières et prodiguent des conseils pour l’achat d’une propriété. Il est également possible de louer de petites maisons pour à peine 400 $ par mois. Les services de santé ne sont pas onéreux et sont facilement accessibles.

Même si ça bouge au pays de la téquila, certaines villes, comme Campeche, offrent une réelle tranquillité. D’ailleurs, cette ville portuaire est l’un des rares endroits du pays à être inscrite au Patrimoine mondial de l’Unesco.

Campeche s’américanise lentement. Un Walmart Super Center fait déjà partie du paysage de la ville. Ce sont tout de même les marchés locaux qui dominent. Les résidants ont droit à des fruits et légumes frais toute l’année.

Le Mexique offre aussi aux personnes âgées de 60 ans et plus de nombreux avantages sur des manifestations culturelles et sur les soins médicaux. « Ma femme et moi ne mangeons presque plus à la maison et sortons tous les soirs. On peut se permettre de vivre dans le luxe », affirme Bernard Gendron, retraité québécois installé à Oaxaca, au Mexique, depuis deux ans et demi. Le couple, qui se décrit comme « flyé », a décidé de ne pas suivre ses amis au pays des snowbirds, en Floride. « On avait besoin d’un peu plus d’exotisme pour décrocher totalement », explique le sexagénaire.

 

INTERNATIONAL LIVING A ÉGALEMENT DRESSÉ UNE LISTE DES 19 PAYS QUI OFFRENT CE QU’IL Y A DE MIEUX POUR PRENDRE SA RETRAITE :

 

                                           • Équateur         Panamá

                                           • Mexique          Malaisie

                                           • Colombie        Nouvelle-Zélande

                                           • Nicaragua       Espagne

                                           • Thaïlande        Honduras

                                           • Uruguay          Italie

                                           • Brésil              Irlande

                                           • France            Costa Rica

                                           • Belize             Chili

                                           • République dominicaine

 

 

Les plus populaires