À quoi ça sert, une commission scolaire ?

Le ministre de l’Éducation, François Blais, proposera au cours de l’automne un nouveau modèle des commissions scolaires. 

[brightcove id=’4489860287001′ width=’800′ height=’450′]

Le ministre de l’Éducation, François Blais, proposera au cours de l’automne un nouveau modèle des commissions scolaires. Il demeure ferme dans son intention d’abolir les élections scolaires. Il dit vouloir confier «plus de pouvoirs» aux parents. Certaines commissions scolaires pourraient aussi être fusionnées.

Mais, au fait, à quoi ça sert une commission scolaire ?

À voir aussi :

Les vidéos L’actualité 101 >>
La CSDM paie le prix de son inaction
Virage numérique à l’école : apprendre des erreurs des autres
C’est quoi, la classe moyenne ?
Les 3 questions à se poser au sujet de la dette du Québec
Devrait-on privatiser la SAQ ?
La petite histoire des profits d’Hydro-Québec

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

3 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Et admettons qu’on abolisse les commissions scolaire. Quelles sont les économies potentielles ? À l’égard de la structure du système de santé, on dit qu’il y a de l’abus dans les commissions. Est-possible ? Qu’en est-il vraiment ? Ce palier est-il si nécessaire qu’on le laisse croire ? Si le ministère distribuait plutôt l’argent directement aux écoles, en quoi cela affecterait-il le service d’éducation publique ?

Tant de questions, si peu de réponse… Si les CS étaient justifiées, ne serait-il pas facile de le démontrer ?

J’ai de la difficulté è comprendre cette situation et ce choix: abolir les commissions scolaires.
Elles ont été crées justement pour que les parents aient un droit de regard; elles ont peut-être dévié de leur mandat, il suffirait alors de les ramener dans le chemin tracé. De plus, les parents ont droit de regard directement dans leur école.
Malheureusement les parents n’ont pas nécessairement la compétence pour étudier le système et pour faire valoir leurs arguments, par connaissance ou par facilité de défense, et cela, peu importe la façon employée, Le gouvernement doit alors les secourir par des cours appropriés de plusieurs heures.

À quoi ça sert les commissions scolaires?

À se plaindre continuellement d’être prises à la gorge tout en gaspillant des millions de $ dans des « conventions, congrès, galas et parties de golf toutes dépenses payées sur des sujets importants comme les capteurs de rêves interactifs et autres niaiseries toutes aussi inutiles » pour leurs cadres « surmenés et épuisés » à Hawaï…