Autochtones : une ambassade… à Québec !

Quand le grand chef Matthew Coon Come a informé Jean Charest de sa décision d’ouvrir une « ambassade » de la nation crie à Québec, le premier ministre a esquissé un sourire perplexe.

Autochtones : une ambassade... à Québec !
Photo : Francis Vachon

Une ambassade dans une capitale provinciale ? Du jamais-vu ! Le leader autochtone ne blaguait pas. En décembre dernier, les Cris inauguraient leur ambassade dans un immeuble résidentiel de la Grande Allée. « Nous voulons maintenir une relation diplomatique constante avec le Québec », dit Roméo Saganash, directeur des relations gouvernementales et des affaires internationales pour le Grand Conseil des Cris (GCC). La nation crie possède déjà une « ambassade » à Ottawa et un bureau à Montréal.

L’ambassade de Québec sera bien sûr le théâtre de discussions au sujet du futur Plan Nord, qui devra tenir compte du territoire couvert par la Convention de la Baie-James et du Nord québécois, signée par Québec, les Cris et les Inuits, en 1975. L’ambassade se donnera aussi une mission culturelle, avec la diffusion de documentation et d’artisanat cris ainsi que le parrainage de diverses activités. On y accueillera également des délégations étrangères. Déjà, l’été dernier, des visiteurs du Soudan y sont venus afin de se renseigner sur le système référendaire cri, lequel avait permis d’approuver La paix des braves, en 2002.

 

Les plus populaires