Bien gérer sa vie en ligne

Vous avez l’intention de mener une double vie — l’une dans le monde réel, l’autre sur la Toile — en 2010 ? Voici les règles de base pour guider votre comportement en ligne.

Photo : iStockphoto

Dans les années 2010, vous mènerez sans doute (si ce n’est déjà fait) une double vie : une dans le monde « réel », l’autre sur la Toile. Tout comme dans la « vraie » vie sociale, votre alter ego dans les sites de réseautage personnel (tels Twitter, Facebook, LinkedIn et MySpace) devra respecter certaines règles de bienséance – sous peine de représailles.

Selon Beat Richert, chef de la veille stratégique à l’entreprise de marketing interactif Ressac Media, le « code de conduite » dans Internet évolue sans cesse. « J’apprends quelque chose de neuf à ce sujet tous les jours », dit-il. Voici trois règles de base pour guider votre comportement en ligne.

Soyez prudent

N’écrivez jamais sur le Web ce que vous ne seriez pas prêt à répéter de vive voix aux personnes visées par vos propos. « Seuls devant leur écran, les gens sous-estiment souvent la portée de leurs écrits, ce qui est une grave erreur », dit Beat Richert. Tout ce que vous écrivez dans Internet reste gravé quelque part dans la mémoire d’ordinateurs et pourra un jour être utilisé contre vous… Des procès pour atteinte à la réputation ont déjà été intentés contre des membres de Twitter ayant publié des commentaires jugés disgracieux.

Soyez sélectif

Qui accepter dans son cercle d’amis dans Internet ? Qui refuser ? Comment le faire ? Tous les membres de sites de réseautage personnel ont un jour ou l’autre été aux prises avec ce problème. « La question à se poser est la suivante : « Est-ce que je veux être publiquement associé à la personne qui demande à être ajoutée à ma liste d’amis ? » », dit Beat Richert. Si la réponse est non, mieux vaut ignorer sa demande (nul besoin de lui écrire pour justifier votre refus, cela créerait inutilement un malaise).

Soyez « vrai »

Avant d’embaucher du personnel, de plus en plus d’employeurs scrutent minutieusement la Toile et les sites de réseautage personnel pour dresser un portrait virtuel des candidats. « Le contenu, le ton et le style de ce que vous laissez comme traces dans Google et dans les sites de réseautage sont encore plus importants que le CV le plus « léché » », dit Beat Richert. Si le contenu de votre CV ou les propos tenus en entrevue ne concordent pas avec votre comportement virtuel, votre candidature risque fort d’être rejetée.             

Les plus populaires