Blesser un manifestant : quelles conséquences pour les policiers ?

Au Québec, le code de déontologie prévoit des sanctions qui vont d’un simple avertissement à la rétrogradation ou même la destitution.

Fouineur

En France, un policier qui a gravement blessé un manifestant avec un «Flash-Ball» (un lanceur de balle de défense) a été condamné, la semaine dernière, à un an de prison avec sursis. Il a aussi été exclu des forces de l’ordre pendant 12 mois et ne pourra porter d’arme durant deux ans, rapporte la presse française.

La victime  Geoffrey Tidjani, 16 ans  manifestait contre la réforme des retraites en octobre 2010. Une balle de lanceur l’a atteint au visage, causant des fractures multiples. Quatre ans et six interventions chirurgicales plus tard, le jeune homme n’est toujours pas complètement remis.

À l’époque, l’agent impliqué dans l’affaire avait falsifié son rapport de l’incident. Il y incriminait le manifestant pour se blanchir lui-même. Une vidéo diffusée par Rue89 l’a toutefois contredit : Geoffrey Tidjani manifestait pacifiquement.

Le cas rappelle celui de Naomie Tremblay-Trudeau, 18 ans, blessée à la bouche par un tir de «fusil lance-gaz» le 26 mars dernier. L’étudiante du cégep Garneau, à Québec, manifestait devant l’Assemblée nationale lorsqu’elle a été brûlée par le jet de gaz qui sortait du canon de l’arme d’un policier.

Quelles conséquences pour l’agent en question ? Une enquête est en cours pour déterminer s’il y a eu manquement au code de déontologie. Tant que le rapport d’enquête n’est pas déposé (l’enquêteur a 180 jours), aucune sanction ne peut être portée contre le policier. Le code de déontologie prévoit des sanctions qui vont d’un simple avertissement à la rétrogradation ou même la destitution s’il est reconnu coupable d’une infraction. Pour l’instant, le policier est en arrêt de travail.

La famille de la jeune femme envisage de formuler une plainte en déontologie contre le policier en cause. Cette semaine, elle a aussi déposé une mise en demeure contre la Ville de Québec.

Pour comparaison, Stéfanie Trudeau, le «matricule 728», avait été suspendue avec salaire à la suite de son intervention musclée auprès de Serge Lavoie. Elle a été accusée de voies de fait simples en mars 2014, mais ne subira pas son procès avant juin 2016. Accusée par voie de procédure sommaire (plutôt que par acte criminel), elle aura une peine maximale qui ne dépassera pas six mois. La policière pourra aussi réintégrer son emploi après avoir purgé sa peine.

Selon la Loi sur la police, un agent coupable d’un acte criminel est automatiquement destitué. Par contre, dans le cas d’une infraction sommaire, c’est à l’employeur de déterminer si l’agent peut préserver ses fonctions.

Les commentaires sont fermés.

Je ne sais pas…mais lorsque tu te rends de ton propre chef dans une manif et que tu sais pertinemment qu’il y aura du grabuge, tu es le SEUL responsable des embêtements que cette manif peuvent te causer.

Une leçon de vie pour les Che de salon qui saccagent NOTRE bien public en se proclamant démocrates tout en aborant masques et armures et qui se croient les grands sauveurs du Québec.

Seuls les Québec Suicidaires les appuient… C’est tout dire.

ENFIN!!! Vous avez vu la lumière!

Si l’on vit assez longtemps, on peut tout voir et tout entendre.

Il y a de l’espoir pour l’humanité.

Par extension, tout le monde devrait arrêter de manifester au cas où il y aurait quelqu’un qui décide de faire du grabuge?

« On parle pas de la même chose, ils savaient très bien à l’avance qu’il allait y en avoir »

Ah, d’accord, donc seulement si c’est une certitude.

Maintenant si on parle des autres manifestants qui ont été blessé dans des manifestations où le risque de grabuge était faible, vous avez quoi à dire là-dessus?

Le policier qui a blessé Naomi Tremblay ne mérite pas de sanction sévère, au plus une marque à son dossier. Quand on tente de briser un cordon de police (après avoir été maintes fois averti) il faut s’attendre à des conséquences physiques, c’est tout à fait normal dans un cas comme ça. Or dans le feu de l’action les policiers peuvent commettre des erreurs, il ne sont pas parfaits et sont humains, eux aussi.

Celle qui court apres le trouble comme cette chere Noémie doivent subir les conséquences.Les policiers font leurs travailles

Tant et aussi longtemps que les gouvernements et les membres du système judiciaire persisteront à leur lécher le derrière, il n’y aura aucun changement. C’est la même rhétorique qu’il y a 40 ans, mais un jour se sera leur tour puisque depuis des décennies ils se mettent de plus en plus de citoyens à dos et lorsqu’une manifestation d’envergure aura lieu, ce ne sera pas des vitres fracassées que nous verrons mais bien des crânes qui le seront. À force de cracher en l’air, on finit toujours par recevoir le crachat sur la tête… non ?

Si vous êtes mal pris un jour mon ami,assailli par une gagne de cagoulés, vous allé être le premier à dire maman appel la police.

Exactement et je dit que le gouvernement devrait couper les prets et bourses de ces jeunes qui manifeste moin d argent pour aller prendre leur biere apres

@ Anabelle Cossette Civitella. Le cas en France de Tidjani n’ est pas du tout comparable avec le dossier de Québec et Montréal! Pourquoi? Tout simplement parce que le policier en France a falsifié son rapport et et en plus de ça il a incriminé le manifestant de façon a se blanchir!!
Dans le cas de Québec ,les policiers ont été chargés par un groupe élite de manifestants et donc ,les policiers ont dû remplir leur mandat qui était de contenir les manifestants a cet endroit puisque la manifestation venait d’ être déclarée illégale par manque d’ itinéraire et s’ ensuivit ce malheureux accident! En France la manifestation était légale!

Pour ce qui est du cas Trudeau @ Montréal , il y a eu déffinitivement un cas de force policière démesurée ( ce n’ était pas un accident!) Et bien sûr il y aura procès puisqu’ elle est accusée de voies de fait simples!

Maintenant blesser un manifestant ce n’ est pas du tout ce que souhaite la police! Mais le contraire n’ est pas aussi évident! Il y a déffinitivement des manifestants qui souhaitent que des policiers soient blessés ( a mort la police! Fuck toute la police y comprise!) sont parmi de nombreux slogans hargneux entendu parmi les manifestants anarchistes!
Les policiers sont d’ abord des humains qui ont une job a faire et ils sont des professionnels qui essaient de gérer une foule de jeunes manifestants qui pour la plupart ne sont pas des vrais étudiants et qu’ ils aiment se confrontés aux forces de l’ ordre!

Bref, quelles-sont les conséquences pour les manifestants qui blessent volontairement un policier! AUCUNE

« les policiers ont été chargés par un groupe élite de manifestants »

On a vraiment pas la même définition de chargés – Naomie Tremblay-Trudeau était complètement immobile quand elle s’est fait tirée dessus.

« Maintenant blesser un manifestant ce n’ est pas du tout ce que souhaite la police! »

Vous avez vu le vidéo du policier qui s’exlame « tin mon coliss » après avoir tiré une balle en caoutchouc à bout portant sur un manifestant qui n’était pas menaçant?

Peut-être que ce n’est pas ce que souhaite les forces policières, mais c’est ce que souhaitent certains policiers chargés de contrôler les débordements.

« Bref, quelles-sont les conséquences pour les manifestants qui blessent volontairement un policier! AUCUNE »

Aveuglement volontaire, il y a eu des manifestants qui ont été accusé de voies de faits, vous vous souvenez probablement (pas?) du lanceur de brique qui a fait la une des médias en 2012 pour l’épisode de Victoriaville?

C’est un exemple comme ça, mais avec les milliers d’arrestations qu’il y a eu, si personne n’a été accusé le blâme ne serait pas à mettre sur les manifestants…

La liberté d’expression comprend la liberté de manifester pour ses opinions et les policiers ont non seulement le devoir de faire respecter les lois, y compris le droit de manifester et la liberté d’expression, mais aussi de protéger les gens. Leur rôle est très difficile et encadré par les lois et ils ne peuvent utiliser la violence sans motifs raisonnables.

Malheureusement au Québec la police est très politisée et voit son rôle comme défenseur du gouvernement et non pas comme un pouvoir neutre dont le rôle n’est que de protéger les gens et de faire respecter les lois. Par rapport au reste de l’Amérique du Nord, la police québécoise réagit beaucoup plus violemment que les autres corps policiers en général (il y a certes des exceptions comme la répression policière à Toronto lors des réunions des G8 et G20) et oublie souvent qu’une réaction trop musclée a souvent un effet opposé à celui escompté et risque la plupart du temps de provoquer une escalade de la violence.

La ligne entre ce qui est légitime et une réaction excessive est très difficile à faire mais il fait peu de doute que ce que l’on voit ici est souvent un exercice démesuré de force, un abus de pouvoirs, et qu’il incombe aux autorités judiciaires de l’encadrer plus efficacement – on ne peut laisser à la police la responsabilité de s’auto-sanctionner.

Enfin un commentaire qui ne vole pas au ras les pâquerettes.

Remarquez, j’ai bien envie d’aller dans le sens des autres excités en leur souhaitant un p’tit coup de teaser la prochaine fois qu’ils ne respecteront pas le code de la route. Pour leur apprendre. Ça leur remettrait peut-être les idées en place (j’en doute)…

@Pierre, je pense que vous avez des lunettes roses mon ami!! Vous n’ êtes sans doute pas aller aux U.S.A ou a Toronto! Les policiers au Québec sont des agneaux!

Les policiers au Québec sont des agneaux?
Non, pas des agneaux…
Les policiers au Québec sont des bons chiens au service de leur Maître Libéral. Eux qui, en reprenant le concept des carrés rouges, avaient pourtant récemment (et encore?) envie de mordre la main de ceux qui les nourrissent de cette haine, de cette violence, soit le PLQ.
Les policiers au Québec font désormais partie d’un système de police politique, qui défent les décisions du gouvernement en place. Je vous accorde qu’ils seront des agneaux si leurs collègues manifestent, pacifiquement ou non, mais ils seront des chiens de combat contre les étudiants qui manifestent, pacifiquement ou non…

@ Dominique Vobiscum. On voit que votre opinion est bien campée!!! Les policiers sont encadré par des officier très professionnels et eux bien sûr dans la hiéarchie prennent leurs ordres du chef de police de Montréal qui lui est engagé par la ville de Montréal, qui elle est dirigée par l’ élu suprême qui est le maire de Montréal! Le maire est élu par les contribuables de Montréal! Et les contribuables de Montréal n’ aiment pas voir des anarchistes armés de marteaux, d’ araches-clous et de projectiles de toutes sortes envahir contre la loi et masqués en plus une université qui appartient en passant a tous les québecois car c’ est eux qui payent!
Une chance qu’ on a des policiers pour défendre et faire respecter la loi car je n’ ai pas vu des manifestants pacifiques depuis quelques jours mais plutôt des terroristes masqués qui se fout de la loi et qui se croient réellement en possession de la science infuse! Police politique au Québec , je n’ ai pas vu cela , mais pas du tout! Comptez-vous chanceux de ne avoir eu affaire a l’ armée ( ça serait politique) Le politisé extrême c, est vous dominus vobiscum!

Yes Sir le bérêt! Essayer de défendre des terroristes, c’ est très difficille par les temps qui court!

Le gouvernement Couillard est en partie complice des bavures policières lors manifestations où nos jeunes sont blessés par des gestes irréfléchi des policiers.

À peine arrivés au pouvoir ils se sont empressé de jeter le Rapport Ménard qui mettait en place une série de proposition pour encadrer le travail policier suite aux graves blessures subies par des manifestant à Victoriaville où ils avaient été atteints au visage par des balles de cahoutchouc , alors que le protocole d’usage de ces armes dit qu’elles doivent être dirigées vers le sol.

Quand à ceux qui excusent le geste criminel du policier de Québec par le fait qu’il faisait face à des manifestants c’est vraiment n’importe quoi. Sa sécurité physique n’a jamais été menacée et son geste constitue nettement une atteinte délibérée à celle d’autrui avec une intention de causer des blessures.

Voyez?

C’est avec ce genre de maboul (j.c. virgil) que les déconnectés de Québec Suicidaire ou le syndicat des profs de l’UQÀM voudraient que notre gouvernement « dialogue »…

SVP fermez les inutiles sciences molles pas de maths de cette université qui est tombée sous la domination de ces écervelés de la go-goche.

Absolument d’ accord, les enfants -rois sont attaqués dans leur plus profonds retranchements! Ils réalisent qu’ ils ne peuvent pas manipuler la société et en plus ils réalisent qu’ il se peut qu’ ils aient tord!! Allez retournez a l’ école et surtout apprendre qu’ est-ce l’ austérité, le nom du ministre de l’ éducation, le fondateur de Montréal ect….

Vous semblez bien vous y connaitre en maboul. On a qu’à lire vos propos pour comprendre.
On se croirait dans un blogue de radio poubelle .

j.c, virgil, D’ OPINION, D’OPINION et d’échange constructif avec des valeurs qu’ on nous a enseignées! Et ce que vous n’ avez pas!!!

Aucun problème là-dessus sauf pour ceux qui commencent leur argumentation en traitant les autres de maboul ou de bérêt!

En insultant les policiers ( gestes criminels) et délibérés pour causer des blessures et en parlant de radio poubelle; je pense que vous n’ avez plus aucun arguments a défendre des HORS LA LOIS ET des bandits! Actuellement la réalité ce n’ est pas du tout une crise sociale et encore moins une manifestation étudiante; c’ est plutôt un groupuscule d’ anarchistes qui se sert des médias dociles comme Radio tralala et d’ un petit groupe de professeurs de l’ UQAM avec une feuille de choux comme diplôme qui veulent chambardés le SANCTUAIRE! Aujourd’ hui le juge a prolongé l’ injonction jusqu’ a la fin de session et a réprimandé les dirigeants de l’ UQAM pour leur lenteur a agir devant des criminels qui entrent dans les classes et font cesser les cours!

Plus de 180 profs de L’ UQAM et M Bernard Landry ancien premier ministre ont signé un manifeste qui se dissocie des profs ( groupuscule) de L’ UQAM qui défendent des bandits, des criminels et des hors la lois! Alors vous pensez que j’ ai insulté quelqu’un!!! Alez vous promenez dans une manifestation et vous allez vous appercevoir c’ est quoi des insultes et allez voir les bérêts qui sont masqués qui s’ attaque au SANCTUAIRE et a la démocratie et vous allez voir desw gens complètement isolés et irrespectueux de la loi!

Que de hargne dans les propos des commentateurs. Si un policier ne peux pas contrôler ses pulsions il n’est pas à sa place, en fait il nuit à la réputation des autres, car la très grande majorité font un travail difficile, mais un très bon travail.Il y a des policiers qui ne peuvent contrôler leur tempérament, il faut les sortir du système. Je ne sais pas pour le policier de Québec, son dossier devrait répondre à cette question. Mais pour la policière de Montréal il semble que c’est une récidiviste alors ???

Bon beauly02, ça va faire. Vos messages sont toujours teintés d’un jovialisme sans bornes. Franchement, vous devriez vous fâcher des fois. Je sais pas moi, soyez bêtes au moins une fois dans votre vie. Me semble que ça vous ferait du bien. Là, c’est constamment, le respect et la chaleur humaine à outrance. Ça fait bizzare. Mais bon, c’est votre droit.

@Daniel
Tout à fait. Il faut le dire la majorité des policiers font un travail correct dans des circonstances parfois difficiles .
Cependant les dérapages violents de policiers incapables de se contrôler et de suivre les protocoles d’intervention rejaillissent sur leurs confrères en les faisant détester par une partie de la population ce qui complique leur travail au quotidien et rejaillit même sur leurs relations sociales en dehors de leurs heures de travail.