Bon anniversaire, Québec !

Le programme des festivités du 400e anniversaire donne le tournis. Voici l’occasion d’une pause : un numéro souvenir pour entrevoir l’avenir.

En 1908, les festivités marquant le 300e anniversaire de Québec comprenaient une attaque à la torpille et une pièce de théâtre en plein air qui faisait appel à tellement de milliers de figurants que le metteur en scène utilisait des sémaphores pour les diriger lors des répétitions sur les Plaines d’Abraham !

Qualifiées d’« acte politique déguisé » par l’historien ontarien H.V. Nelles, ces célébrations de deux semaines — que Nelles relate dans un livre de 400 pages qui se lit comme un roman — « étayaient une vision de ce que devait et pouvait être le Canada ».

Cent ans plus tard, alors que Québec se prépare à célébrer son 400e anniversaire, on se demande ce que Nelles dirait du programme des fêtes, qui s’étale sur… 10 mois !

Un forum mondial de la PME, un congrès eucharistique, un tournoi international de hockey, un sommet de la Francophonie, un congrès international de la jeunesse, une grand-messe solennelle, un défilé militaire, plus de 500 manifestations artistiques, conférences, débats, expositions, sans compter Céline Dion, Robert Lepage, le Cirque du Soleil…

Afin de marquer ce 400e, L’actualité a choisi pour sa part d’offrir un cadeau à ses lecteurs : ce numéro souvenir, que vous tenez entre vos mains.

De nombreux livres d’histoire déjà en librairie — comme bien des titres en préparation pour publication en 2008 — revisitent largement la riche histoire de la ville. (Cliquez ici pour quelques suggestions)

L’avenir de la capitale, lui, demeure incertain. Le premier ministre conservateur Stephen Harper aura beau dire que c’est en français que le Canada a été fondé — ce qui est vrai —, le sort des francophones d’Amérique se rejoue chaque jour sur des champs de bataille aussi lointains que les plaines du Manitoba, les côtes du Nouveau-Brunswick, les villages du nord de l’Ontario ou les rues de Montréal.

Depuis peu, le cœur de Québec bat de nouveau à l’unisson de ces bagarres pour une francophonie d’Amérique (voir « Le retour des conquérants », p. 90).

Ce numéro spécial de L’actualité veut témoigner du rôle déterminant que Québec peut — pourrait ? — jouer dans cette grande aventure. Est-il de nouveau venu, le temps des conquérants ?

Le tissu de la ville se transforme. Des entrepreneurs, des scientifiques et des artistes bousculent sa façade hier tranquille de capitale provinciale. Ils veulent plus. Aspirent à plus. De nouveaux arrivants rêvent aussi leur ville dans d’autres couleurs que le blanc ouateux qui, l’hiver, enjolive son emblématique château.

Quelle sera la contribution de Québec à la francophonie de demain ?

Partez à la découverte de cette jeune ville moderne en lisant le présent numéro. Vous risquez d’être étonné ! Et bon anniversaire à tous !

ENCORE

Le programme complet des festivités à www.monquebec2008.com

Pour un rappel fascinant des festivités du 300e, avec leurs affiches couvertes de canots d’écorce et d’Amérindiens en pagne, lire L’histoire spectacle : Le cas du tricentenaire de Québec (Boréal, 2003).

Pour voir Québec autrement, lire Des écrivains dans la ville (L’instant même et le Musée du Québec, 1995).

Laisser un commentaire