Bus gratuit pour tous!

Beauharnois mise sur la gratuité du transport en commun pour relancer son économie.

(Photo: Unsplash/Pexels)
(Photo: Unsplash/Pexels)

La ville de Beauharnois, en Montérégie, vient de se joindre au club sélect des municipalités où le transport en commun est gratuit. Pour le maire, Claude Haineault, cette mesure aidera à «relancer l’activité économique du centre-ville». Coût de cette décision: 360 000 dollars par année, dont la moitié vient du Fonds vert du gouvernement du Québec.

Beauharnois n’est pas seule à faire le pari de la gratuité. Richelieu, Carignan, Chambly, Sainte-Julie, Candiac, La Prairie, Saint-Philippe et Saint-Joseph-du-Lac, notamment, font de même.

À Québec et à Montréal, des groupes de pression font campagne pour que le transport en commun soit gratuit pour tous. Le hic: si les usagers n’avaient plus à payer leurs titres de transport, le réseau de Québec se retrouverait avec un manque à gagner annuel de 66 millions de dollars et celui de Montréal serait amputé de 620 millions.

Pour ces groupes, il suffirait d’installer plus de péages sur le réseau routier et d’augmenter les taxes sur les activités commerciales ou la taxe sur l’essence pour pallier ce manque à gagner.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

12 commentaires
Les commentaires sont fermés.

A quand la gratuité de tous les spectacles de la province ? et tous les matchs de hockey etc ? rien de plus facile, on ajoute une taxe a tous ceux qui n’y vont jamais pour payer pourcette gratuité.

La différence, c’est que nous profiterions TOUS de l’amélioration de la qualité de l’air s’il y avait moins de véhicules dans nos rues et que les autos qui restent ne seraient pas continuellement coincées dans les embouteillages. Même les automobilistes y trouveraient leur compte si plus de gens prenaient les transports en commun plutôt que leur véhicule.

Les véhicules à essence sont de moins en moins polluants et les politiques complètement pétées de certains maires d’arrondissements (i.e.: Ferrandez) sont justement la source même de certains embouteillages. de plus, il y a des tonnes de situations où prendre les transports en commun n’est pas du tout pratique et où l’automobile est encore le meilleur et le plus efficace moyen de transport.

Ah… Tiens… Les chauffeurs d’autobus sont bénévoles? Ainsi que les préposés l’entretient, etc…?
Eh ben…

Les gens qui prennent le bus et les cyclistes payent bien pour les routes, les autoroutes, les ponts et autres infrastructures routières! Quelle est la différence? S’ils doivent payer pour le bus, les automobilistes doivent le faire pour leurs besoins! C’est ce qui serait le plus juste! Vous avez raison!

99% des infrastructures sont payées PAR LES AUTOMOBILISTES et non par les usagers des transports en commun et encore moins par les cyclistes qui eux n’ont jamais rien payé.

Les automobilistes paient de petites fortunes en taxes de toutes sortes (achat du véhicule, incluant lorsqu’il est usagé (double et même triple taxation), essence (dont PLUS de 40% du prix est composé de TAXES), réparations, pièces automobiles, permis de conduire, plaques, assurances, etc…) que ne PAIENT PAS les autres.

Financer à l’échelle du Québec par une augmentation de la TVQ de 1%. Selon le ministre Leitao cette augmentation rapporterait 1 milliard. Soit suffisamment pour mettre le transport en commun gratuit. La meilleure méthode serait de baisser le prix du transport en commun graduellement sur 5 ou 10 ans pour permettre aux sociétéx de transport de s’équiper pour fournir à la demande. Imaginez pour l’image verte du Québec, diminution importante de la pollution, des embouteillages et pourquoi pas en faire un argument pour attirer les touristes, Copenhague le fait bien avec ses vélos. Ensuite il y aurait diminution de l’achat de voiture, que nous ne fabriquons pas ici, mais augmentation des besoins en bus, métro et train de banlieue, heureux hasard nous en fabriquons au Québec. En favorisant pour l’électrification des nouveaux équipements achetés, plus d’électricités consommés, que nous produisons et moins de pétroles que nous importons.
Pourquoi aucun partie politique ne le proposent, c’est peut-être que c’est une trop bonne idée!
Michel Caron

IL faudrait revérifer vos informations car c’est faux que toutes ces villes soient gratuites.Je vis à Candiac et un aller simple du métro Longueuil à Candiac est plus de 6$ ! Une passe mensuel pour mon fils de 17 ans est 70$ par mois ( et il ne peut pas prendre les autobus du RTL ou metro)…

Montreal paie 50 000$ par Km de voie pour l’entretien de ses routes. le 620M $ pour le transport en commun gratuit équivaut a 12.4 Km de voie a entretenir sur un total de plus de 12 000 km de voie à Montreal. Bref, une goutte d’eau par rapport a l’entretien des routes. Le Bénéfice du transport en commun gratuit sera d’avoir moins de véhicule solo et par conséquent moins de voie a entretenir à long terme. sans compter la reduction de pollution, moins de véhicule stationné sur le bord des rues, moins d’embouteillage, etc…
ref: http://ville.montreal.qc.ca/vuesurlesindicateurs/index.php?kpi=1146

@Montreal le service pour les jeunes (cartes OPUS) est compliqué – pas étonnant que les parents préfères conduire leurs enfants à l’école plutôt que d’opter pour le transport collectif. Service gratuits pour les jeunes SVP – Ils prendront l’habitude et seront des usagé plus tard habituer plus tard.

« Coût de cette décision: 360 000 dollars par année » Population :12 357 hab. = 29.13$ par année par habitants!….Je suis un automobiliste aguerri ( plus de 50 000km/an ) n’ayant pratiquement jamais pris le transport en commun de ma vie….mais si pour 29.13$/an j’avait accès a un transport en commun gratuit c’est clair que je m’en servirais, pour le rentabiliser! Je suis donc d’un avis favorable a cela!

Coût de l’opération de $360,000.00 par année… Hum…
Il de doit pas y avoir beaucoup d’autobus et les chauffeurs doivent être payés au salaire minimum à Beauharnois.