Cégeps : les régions ripostent

Aux prises avec le déclin de leurs effectifs, les cégeps établis en région se démènent pour attirer des étudiants, notamment en leur offrant des bourses d’études (voir « Des cégeps qui changent la vie »). Une tactique que récuse Jean-François Girard, du Syndicat des enseignantes et enseignants du cégep de Rimouski.

Cégeps : les régions ripostent
Photo : É. Leblanc

Aux prises avec le déclin de leurs effectifs, les cégeps établis en région se démènent pour attirer des étudiants, notamment en leur offrant des bourses d’études (voir « Des cégeps qui changent la vie »). Une tactique que récuse Jean-François Girard, du Syndicat des enseignantes et enseignants du cégep de Rimouski. « Se concurrencer et se piquer la clientèle est contreproductif », dit-il.

Pour soutenir les établissements en difficulté, la Fédération des enseignantes et enseignants de cégep a soumis des idées à la ministre de l’Éducation, Line Beauchamp. En voici quelques-unes :

∞ Combler les places disponibles dans les cégeps en difficulté avant d’accorder à d’autres collèges l’autorisation d’ouvrir des programmes identiques.

∞ Inciter les étudiants étrangers à s’inscrire aux programmes offerts en région.

∞ Revoir le mode de financement des cégeps – lié au nombre d’étudiants – pour tenir compte des réalités régionales.

∞ Créer un guichet d’inscription unique pour mieux répartir les étudiants dans le réseau. Le Ministère étudie actuellement cette idée.

 

Les plus populaires