Ces leggings qui dérangent

Une controverse a éclaté récemment parce que des étudiantes d’une université américaine portaient des leggings en classe. L’affaire révèle à quel point la société tente encore de contrôler le corps des femmes, ainsi que les choix qu’elles font, estime la philosophe Samantha Brennan, de l’Université de Guelph. 

Photo: iStockPhoto

J’écris cet article assise face à mon ordinateur, vêtue d’un legging et d’une courte jupe. Je le porte parce que je me rends au travail à vélo et qu’il me réchauffe les jambes. J’ajoute la jupe quand j’arrive au bureau parce que la plupart d’entre vous considéreraient les leggings comme une tenue de travail inappropriée pour une femme cadre d’âge moyen.

Depuis quelques jours, il est clair que certaines personnes ne pensent pas non plus qu’ils soient appropriés pour les étudiantes sur les campus. Maryann White, mère de quatre enfants, a fait un plaidoyer, dans une lettre ouverte au journal de l’Université Notre Dame, pour que les étudiantes cessent de porter des leggings et choisissent des vêtements qui soient moins moulants.

Elle s’inquiétait pour ses fils. Ils pourraient être distraits ou avoir des pensées irrespectueuses. Elle a donc demandé aux filles et aux femmes de leur faciliter la tâche en portant des jeans au lieu de leggings.

En réponse à la lettre de Maryann White, les médias sociaux se sont rapidement remplis de photos de femmes et d’hommes à Notre Dame (et dans le monde entier) portant des leggings, #leggingsdayND. Le New York Times a publié un article de Vanessa Friedman, It’s Possible Leggings Are the Future. Deal With It, mais il y en a eu d’autres du même acabit publiés un peu partout sur la planète.

Les codes vestimentaires font beaucoup parler pendant mes séminaires portant sur le féminisme et la mode : le code vestimentaire de l’école, celui du camp d’été ou du gymnase. Difficile à suivre, me disent mes étudiantes. Est-ce que cet endroit permet les hauts sans manches ? Peut-on montrer n’importe quel abdomen ? Y a-t-il des règles interdisant les pantalons de yoga ?

Pourquoi tant d’histoires sur ce que portent les femmes ?

Parce que le corps des femmes et les vêtements qu’elles portent sont un champ de bataille dans le monde entier.

Les leggings ne sont que la dernière obsession des conservateurs, depuis que les chevilles nues ne sont plus une source de scandale public !

Surveiller le corps des femmes

Maryann White a dit qu’elle se souciait de ses fils et de leur vertu.

Puisque nous devons traiter les autres avec respect, peu importe ce qu’ils portent, blâmer les leggings pour les sentiments de ses fils ne leur apprend pas à être responsables de leurs pensées et de leurs actions.

Son plaidoyer constitue un exemple type du genre d’accusations que subissent les femmes lorsqu’il est question de l’absence de contrôle et de violence sexuelle de la part des hommes. Combien de fois entendons-nous encore la question : « Pourquoi était-elle habillée comme ça ? »

Quand une femme est agressée sexuellement, pourquoi les gens pensent-ils encore à ses choix vestimentaires ? Comme si ces choix provoquaient et justifiaient la violence!

Le port de leggings peut rendre une femme confiante et agile, comme une super-héroïne.(Photo:Shutterstock)

Maryann White insulte l’intégrité de ses fils si elle blâme les choix vestimentaires des femmes pour leurs actions et leur manque de maîtrise de soi.

Il existe une asymétrie considérable entre les sexes pour ce qui est des codes vestimentaires lorsqu’il s’agit de déterminer ce qui est considéré comme décent ou pas. Les femmes en leggings sont entièrement couvertes. Les hommes en short ne le sont pas. Pourtant, il n’y a pas de lettres au rédacteur en chef qui se plaignent que les hommes en short sont distrayants pour les autres étudiants et étudiantes.

Souvent, les plaintes ne portent pas tant sur les vêtements que sur le maintien de l’ordre du corps des femmes. Beaucoup de critiques des leggings disent qu’ils sont corrects si les femmes qui les portent ont le « corps qui va avec ».

J’ai commencé cet article par mentionner l’âge comme facteur, mais c’est aussi une question de taille. Les jeunes femmes plus grandes que la moyenne ont souvent de la difficulté à porter des robes de bal lors de leur graduation. Les femmes et les filles qui ont de gros seins ont des problèmes lorsqu’elles portent certains types de hauts à l’école. Dans le cas des leggings, on dit que les femmes avec de grosses fesses commettent une erreur en les portant. Et pour ce qui est des grosses femmes, n’y pensez même pas! Certains corps enfreignent toutes les règles simplement en existant.

Leggings omniprésents

Pourquoi les leggings sont-ils si omniprésents ? Je les porte parce qu’ils sont confortables, faciles à trouver, de tailles diverses et chaudes en hiver. Ils sont parfait pour aller faire un tour au gym si j’ai du temps libre entre les réunions.

Je peux courir si j’en ai besoin et me plier comme je veux. Contrairement aux jeans moulants, les leggings me donnent une amplitude de mouvement complète, à tout le moins autant que ce que je peux me permettre en tant que « femme d’âge moyen »!

Les leggings permettent aux femmes qui les portent toute une gamme de mouvements. (Photo:Shutterstock)

Différents vêtements suscitent la controverse parce qu’ils mettent en lumière des aspects de la vie et du corps des femmes qui nous mettent mal à l’aise. Je pense que le contrecoup contre les leggings provient de notre inconfort à voir les femmes en tenue de sport en général.Les leggings sont fonctionnels et pratiques. Ils me font sentir un peu comme une super-héroïne, prête à l’action. Habituellement, les femmes sont tacitement récompensées pour ne pas prendre trop de place, pour être discrètes. Les leggings contreviennent à ces attentes.Le débat sur les leggings semble insignifiant. Mais, c’est une autre double contrainte pour les femmes et leurs choix vestimentaires. Nous ne sommes pas censées prendre la mode et les vêtements trop au sérieux, mais dans les faits, nos vêtements et les codes et valeurs qu’ils véhiculent ont un impact social énorme et font une réelle différence dans la vie des femmes.Nous ne devrions même pas nous demander si nos leggings affectent les hommes trop sensibles. Pourquoi sont-ils si faibles ? Et comment une femme peut-elle penser qu’il incombe aux grandes et petites femmes super-héroïnes de s’occuper de la vertu de ses fils ?La Conversation

La version originale de cet article a été publiée sur La Conversation, un média en ligne qui publie des articles grand public écrits par les chercheurs et les universitaires.

Dans la même catégorie
Boutique Voir & L'actualité

Obtenez jusqu’à 40% de plus pour votre prochaine sortie

13 commentaires
Les commentaires sont fermés.

Si Marianne White se soucie de la sexualité en public / à la Toile / . . . , peut-être une stratégie plus générale serait plus valable et plus prometteuse: supprimer des pages Web comme « Resteficken » (en allemand: baiser les restes [femmes obèses, âgées, mal soignées, … ] ) qui sont protégées par le libre droit à la parole. (Je ne peux pas donner d’autre exemple frog ou anglo, en ce moment, parceque je ne fréquente pas ces pages et y tombe seulement par hasard.)
Et peut-être elle devrait reconnaître que le corps d’une femelle est ce qu’il est et à qui il appartient. Voudrait-elle aussi que les garcons soit protégés des luminosi sguardi di ragazze innamorate ? Et ce que la jeune fille dans Persepolis répond aux flics de la police de l’ordre public musulman ? À la rigueur elle aurait pu y émigrer . . .

C’est une question d’esthétique et de mode. Avec un haut qui couvre les fesses ça va. Sinon, on a tout simplement l’air d’avoir oublié de mettre son pantalon.

¨ Quand une femme est agressée sexuellement, pourquoi les gens pensent-ils encore à ses choix vestimentaires ? Comme si ces choix provoquaient et justifiaient la violence! ¨
Aucune excuse pour la violence. Si un homme est incapable de contrôler ses gestes et devient violent à la vue d’une femme qu’il trouve provocante, des lois existent pour le ramener à de meilleures intentions.
Ceci étant dit, en tant qu’homme, il y a un ou deux points que je tiens à soumettre.
—Dès l’âge de l’adolescence, survient chez l’homme un réveil à la sexualité qu’il doit apprendre à maîtriser avec les années, plusieurs années, pour ne pas dire toute sa vie. Ces pulsions, aucune féministe ou groupe féministe ne peut et ne pourra les empêcher…, à moins que tous les garçons ne soient châtrés dès la naissance. C’est peut-être ça que veulent les enragées, mais on en n’est pas encore là, heureusement. Depuis cet âge donc, en tant qu’homme, j’ai toujours aimé plonger mon regard dans le décolleté ou sur les fesses rondes d’une belle femme, et je crois que ce sera ainsi jusqu’à ma mort.
— Deuxième point: Si une femme porte un décolleté prononcé ou des vêtements moulants (leggings ou autres), elle ne le fait pas de façon innocente ou inconsciente. Elle sait qu’elle fait réagir et c’est très souvent ce qu’elle veut. Ça fait partie de la ¨game¨ comme on dit. Alors, il faut assumer.

Donc, quant à moi, les femmes peuvent se promener en leggings, en bikini ou monokini ou même nues si elle le veulent, mais qu’elles n’essaient même pas de m’empêcher de me rincer l’œil, c’est peine perdue. Je suis un homme, pas une roche…

C`est dans nos gènes d`aimer le sexe opposé, c`est beau et bon, le sexe masculin, a le droit d`admirer le corps de la femme, mais ça ne lui donne pas le droit d`être grossier ou mal appris pour ça, mais la galanterie existe heureusement….

C. d’Anjour, et Antoine Lahaie.
Je suis féministe.
Je suis beaucoup trop sensbile au charme masculin pour vouloir châtrer qui que ce soit.
J’aime regarder et j’aime être regardée.
Ceci dit, même moi, qui ne me sens aucune attirance envers les femmes, j’aime admirer leur corps et leurs courbes. C’est juste joli, gracieux, harmonieux.
Tout ça pour dire que j’abonde dans le même sens que vous : une femme doit savoir assumer les regards qui se posent sur sa poitrine si elle porte un décolté. Tant que les hommes ne sont pas grossiers (quand même ! faut savoir se contenir!), y a pas de mal.
Faudrait aussi qu’on arrête de diaboliser le désir et le plaisir. Ceux des hommes comme ceux des femmes.
Vous aurez compris que je ne suis pas du genre jalouse… plutôt du genre libertine…

Pour ceux que ça dérange tourner la tête. Et vous Mesdames assumer ce que vous porter et accepter que certains hommes aiment vous regarder en être même distrait. C’est la nature humaine.
Nous somme dans un pays libre. Tolérance!

Ce serait aussi bon de comparer cela aux modes taille basse et Yo chez certains jeunes hommes. Avec la mode, il y a des tenues acceptables, et d’autres qui le sont moins. Personnellement, je n’aime pas voir la craque des fesses ni les bobettes des jeunes hommes qui, en plus, doivent marcher les jambes écartées pour ne pas que leur pantalon tombe.
Quant aux leggings, ils peuvent être très sexy et attrayants, mais assez souvent ils sont aussi laids que la mode Yo.

Finalement, nous avons plusieurs comportements qui s’apparentent à nos plus proches parents, les chimpanzés. Chez ces derniers, les femelles en chaleur ont toute la partie génitale enflée et rouge. C’est un signal sexuel très fort et tous les mâles se précipitent. La femelle peut copuler des milliers de fois pendant sa courte période d’œstrus.
Bien sûr, chez l’humain, nous n’avons plus ce degré de cette promiscuité sexuelle ni ce signal si évident chez la femelle. Mais le mâle humain reste sensible aux autres types de signaux sexuels. La façon dont les femmes s’habillent est souvent fonction de leur disponibilité sexuelle, ou, du moins, et vue comme telle par les hommes. C’est biologique !
Mais, rassurez-vous, les mâles des pays occidentaux ne sont pas prêts à demander aux femmes de porter la burqa ou le niqab.

À l’école, on nous avait appris que la plus grande force de l’univers était l’inertie. Ce n’est pas vrai. La plus grande force de l’univers, c’est la mode. Ça peut faire faire n’importe quoi au genre humain.

Selon Oscar Wilde, il n’y a pas de forme de laideur plus intolérable que la mode : la preuve est qu’il faut la changer à tous les deux ans.
🙂

Si les collants sont confortables pour le mouvement – on pense aux danseuses et gymnastes -pourquoi ce sont en majorité des grosses qui portent le legging. La cellulite, le postérieur qui ballotte est-ce sexy? Et si les hommes portaient aussi le caleçon long pour plus de confort?
C’est du laisser aller, l’été dernier, il y avait des sandales avec du minou rose. Pour le haut, serait joli, un tablier avec des poches pour cellulaire et carte de métro. Et lors de canicule, rien ne serait plus confortable qu’un léger vêtement de nuit. Heureusement que les bigoudis sont démodés.
Pourquoi est-ce rare, en été de voir une jeune fille en jolie robe, c’est tellement plaisant à l’oeil.

Êtes-vous sérieuse avec ce commentaire? Pensez-vous que la femme ayant un poids supérieur à la moyenne porte des leggings pour que VOUS la trouviez sexy? Pas mal certaine qu’elle s’en balance de votre opinion et good for her si elle est bien dans sa peau et qu’elle ne s’empêche pas de porter ce dont elle a envie, encore plus particulière un vêtement aussi confortable que les leggings.

La solution est simple: les joggers. Personne chiale, on est confo, y’en a pour toutes les tailles, épais comme mince, pis c’est unisex fak tout le monde en profite

9a me fait rire quand j’entends que ça vient du pays qui est le plus grand pourvoyeur de pornographie et d’incivilités du monde. Les gamins, vous devez apprendre à retenir vos bas instincts de bête. Sinon, une jolie fille bien fringée et qui a de la classe, vous ne pourrez pas m’empêcher de la zieuter.

Bertrand
PS : M…, j’ai oublié que j’ai 66 ans ! Ai-je encore le droit de dire ça.