Ceux qui nous font avancer

Jonathan Drouin, Valérie Plante et Géhane Kamel, entre autres, ont retenu l’attention de l’équipe de L’actualité au moment du choix des personnalités qui ont marqué le Québec en 2021. Chacun à leur manière, ils ont fait preuve de courage, de détermination et de vision.

Photo : Christian Blais pour L’actualité

Si on m’avait dit il y a un an qu’un joueur du Canadien ferait la couverture du numéro de L’actualité consacré aux personnalités ayant marqué l’année 2021, j’aurais eu du mal à le croire. 

Tout comme peu de gens auraient pu imaginer alors que l’équipe atteindrait la finale de la Coupe Stanley, une première en 28 ans. Ce fut l’une des belles surprises que nous a réservées cette année qui, si elle fut moins folle que 2020, n’a pas manqué de rebondissements. 

Mais c’est devant la télé que Jonathan Drouin a assisté à cette improbable épopée et à la liesse qu’elle a déclenchée. Parce qu’en avril, il a fait un geste révolutionnaire dans son milieu macho et conservateur : mettre sa carrière sur pause pour soigner sa santé mentale. 

On ne mesure pas encore pleinement l’effet qu’aura la décision (éminemment personnelle) de la vedette des Glorieux. Combien de partisans trouveront dans son exemple le courage d’exprimer leur mal-être et de chercher de l’aide ? Dans combien de familles sera-t-il moins tabou de dire « je ne vais pas bien » ? Les quelques minutes que le hockeyeur a passé à parler d’anxiété à la télé, sur le même ton que d’autres emploient pour parler d’une blessure au genou, valaient bien des campagnes de sensibilisation. 

C’est là l’essence de ce que L’actualité veut accomplir en choisissant ses personnalités de l’année : mettre en lumière des gens qui, à leur manière, ont contribué à faire avancer le Québec. 

Certains noms se sont imposés d’eux-mêmes. Ainsi, Christian Dubé s’est révélé, de l’avis général, comme l’un des ministres de la Santé les plus respectés que le Québec ait connus. Le simple fait d’être parvenu à colliger efficacement des données de notre archaïque réseau de la santé relève de l’exploit. Et sous sa gouverne s’est effectuée l’une des opérations de vaccination contre la COVID les plus réussies de la planète. Ça non plus, on n’aurait pas misé là-dessus au début de l’année !

Il allait également de soi de nommer Régine Laurent et Géhane Kamel, qui ont mené des enquêtes importantes, la première sur la protection des enfants, la seconde sur la mort de Joyce Echaquan et sur les décès survenus en CHSLD au printemps 2020. Leurs rapports ont fait la lumière sur des drames qui ont marqué le Québec. Surtout, leur travail rigoureux est le premier pas pour faire en sorte que les plus vulnérables de notre société soient mieux protégés dans l’avenir. 

Le choix de Valérie Plante peut paraître plus étonnant, spécialement aux yeux de nos lecteurs qui n’habitent pas la région métropolitaine. Peut-être aussi pour ceux qui pestent quand ils cherchent un stationnement en ville… Mais les élections municipales de novembre dernier ont démontré que la mairesse de Montréal a une influence qui dépasse les limites de sa ville. D’abord, elle a servi d’exemple aux nombreuses femmes qui se sont présentées aux postes de mairesse ou de conseillère. Mais son parti et sa manière de gouverner ont également fait des émules ailleurs au Québec. Une autre façon de gérer les villes émerge et, si on se fie aux Montréalais qui ont réélu Valérie Plante, elle a du bon. 

Je termine avec un choix qui m’émeut : celui des milliers de professionnels de la santé qui se sont portés volontaires pour participer à la campagne de vaccination. Rien ne les y obligeait, mais quand leur société a réclamé leur aide, ils ont répondu présent et ont constitué la formidable armée dont nous avions besoin pour espérer mater notre ennemi commun. 

Le succès de la campagne de vaccination est sans contredit l’événement marquant de l’année 2021. Qu’il ait reposé en grande partie sur un pur élan de solidarité le rend encore plus éclatant.