Comment survivre… au 100e anniversaire des Canadiens

Près de la moitié des Québécois restent de glace devant les prouesses des Canadiens. Pourront-ils échapper au battage médiatique entourant le centenaire du club, en 2009 ?

Oubliez l’éternel cliché voulant que les Canadiens soient la religion du Québec ou « l’opium du peuple ». Selon un sondage CROP effectué pour L’actualité, près de 40 % de la population — et 45 % des femmes — se fiche éperdument du hockey. Cinq pour cent des gens sondés se disent partisans d’une autre équipe que les Canadiens. Près de la moitié des Québécois restent donc de glace devant les prouesses du CH. Comment survivront-ils au battage médiatique entourant le centenaire du club, en 2009 ?

Au programme des célébrations figurent, entre autres, un concert spécial de l’Orchestre symphonique de Montréal, l’ouverture d’un « Temple de la renommée » des Canadiens au Centre Bell, la tenue à Montréal du match des étoiles et du repêchage de la LNH, le lancement d’un documentaire, d’un coffret DVD et d’un long métrage sur l’histoire du club, l’émission de timbres et de pièces de monnaie…

Les millions de « non-partisans » des Canadiens devront-ils éviter tout contact avec la radio, la télé, les journaux, les magazines et Internet ? Émigrer (temporairement) dans un autre pays ? Pas nécessaire, me souffle une collègue. « Sais-tu, toi, quelle est la couleur à la mode pour les filles cette saison ? C’est pareil pour le hockey : même si tout le monde en parle, ça me passe au-dessus de la tête. »

Gageons toutefois que ma collègue ne pourra échapper aux festivités qui suivront la 25e conquête de la coupe Stanley. Si la tendance se maintient, le défilé aura lieu rue Sainte-Catherine, à Montréal, vers le début de juin. Go Habs Go !

Les plus populaires